iStock

La peur d’acheter trop vite

Pour beaucoup, acheter sa première maison est quelque chose qui retourne l’estomac. Inquiétude, stress, nervosité. Consolez-vous, vous êtes nombreux à vivre ces moments difficiles, mais incontournables.

Selon un sondage commandé par TD Canada Trust, 25% des acheteurs potentiels ont peur d’aller trop vite de crainte de perdre une occasion (25%), de perdre une guerre d’enchères (13%) ou de se retrouver sur la voie d’accotement (10%).

Jean-François Laurin,  directeur régional, est du Canada, spécialiste hypothécaire mobile, explique: « La période de frénésie immobilière du printemps peut donner lieu à des guerres d’enchères dans le marché. De plus, les études suggèrent que les acheteurs potentiels sont déjà préoccupés par le fait de devoir accélérer le processus. Il y a plus que le prix d’achat, le taux d’intérêt et les versements hypothécaires mensuels à prendre en considération et il est essentiel que les acheteurs se gardent suffisamment de temps pour faire leurs devoirs. D’autant plus que 30 % des gens qui comptent acheter une propriété pour la première fois s’inquiètent de ne pas comprendre tout ce qu’implique financièrement un tel achat. »

Il ajoute: «« Nous recommandons aux acheteurs d’une première propriété d’économiser pour avoir une importante mise de fonds, même si cela implique de retarder l’achat. En fait, plus la mise de fonds est élevée, moins les acheteurs ont à emprunter d’argent, ce qui leur permet ainsi d’économiser à long terme sur les frais d’intérêts. Avec une mise de fonds d’au moins 20 %, ils peuvent également économiser dès le début sur les primes d’assurance pour prêt hypothécaire. »

Pour aider l’acheteur à mieux dormir, M. Laurin évoque comme outil le Régime d’accession à la propriété (RAP), qui permet au futur propriétaire de retirer jusqu’à 25 000 $ de son REER pour l’acquisition d’une première propriété. Cette somme doit être remboursée dans un délai de 15 ans.

Concernant le sondage, il a été réalisé auprès de 6 337 Canadiens âgés de 18 ans ou plus, entre le 25 février et le 17 mars.

Photo : istock.com

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone