Pertes énergétiques d’une maison – partie 2

Qu’on le veuille ou non, au Québec, le froid s’installe à chaque année !

Source : iStockphoto LP

Voilà pourquoi il devient important de conserver la chaleur à l’intérieur de nos demeures pour réduire les frais de chauffage.

Parmi les moyens qui permettront d’améliorer notre qualité de vie en conservant la température souhaitée, l’isolation des fenêtres et des portes s’avère un aspect important à considérer. L’équipe de ComprendreChoisir estime qu’une maison peut perdre jusqu’à 25% de sa chaleur par des ouvertures mal isolées. C’est assez important !

Pour remédier à ces pertes, trois éléments doivent être considérés.

Il s’agit du calfeutrage, de l’isolation du verre et de l’insolation autour des fenêtres et des portes.

Un calfeutrage  inapproprié laissera non seulement s’échapper la chaleur, mais risque également de permettre l’infiltration d’eau ou la formation de condensation autour des ouvertures. Ces situations occasionnent, à long terme, des bris dans la charpente de la maison. Pour éviter de tels dommages, le site Web La Rénovation décrit la manière de procéder pour calfeutrer adéquatement les ouvertures. On y présente également plusieurs images explicites de la démarche à effectuer.

L’isolation du verre offre aussi quelques avenues pour améliorer l’efficacité énergétique des fenêtres. Saviez-vous qu’il est possible de les conserver en changeant seulement le vitrage ? La revue Protégez-vous parle également du double vitrage, ce qui procurerait un facteur isolant particulièrement intéressant.

Une autre méthode, de plus en plus utilisée, est la pose de pellicules plastique autour des châssis. Celle-ci s’installe à l’automne pour se faire retirer au printemps. On peut se procurer cette pellicule en rouleau, ou encore utiliser des trousses toutes prêtes qui contiennent l’ensemble des accessoires nécessaires à son installation. On retrouve le tout dans la plupart des magasins de rénovation.

Pour sa part, l’isolation autour des ouvertures requiert plus de soin, car il faudra retirer le cadre de la fenêtre ou de la porte. Il s’agit alors d’ajouter de la laine isolante (laine minérale) ou de la mousse isolante. On mentionne souvent que la mousse sera plus efficace, car elle s’introduit dans tous les espaces vides, contribuant à une meilleure isolation. Autour des portes, les coupes-froid doivent être vérifiés pour s’assurer de leur efficacité.

On peut appliquer une seule de ces solutions ou toutes les trois. Ceci dépend bien entendu du temps dont vous disposez ainsi que de la somme d’argent que vous êtes en mesure d’injecter pour l’amélioration de votre résidence.

Si vous effectuez ces travaux par vous-même, prenez le temps de vous amuser. Rappelez-vous lorsque vous étiez plus jeune et que vous souhaitiez réaliser ce type de travaux. Ce jour est arrivé ! Savourez toute la satisfaction qui vient avec l’accomplissement de telles tâches en vous rappelant qu’avec du temps et de la patience, on vient à bout de tout… même de l’isolation de fenêtres ou de portes.

Références: Larenovation ; Protègez-vous ; ComprendreChoisir

Source photo: iStockphoto LP

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone