Payerez-vous 60 000 $ d’intérêt?

Pourcentage taux ISTOCKPHOTO finance
iStockphoto

C’est la moyenne que la plupart des propriétaires canadiens s’attendent à payer en frais d’intérêt sur leurs emprunts hypothécaires, selon un sondage BMO Banque de Montréal.

Si c’est le calcul auquel vous êtes arrivé et que votre hypothèque tire à sa fin, vous payerez probablement 60 000 $.

Mais si vous êtes à mi-parcours de votre remboursement ou que vous êtes sur le point de contracter une nouvelle hypothèque, le montant risque d’être un peu plus élevé car les astres s’alignent pour une première hausse des taux d’intérêt, ce qui constituera un événement en soi vu le nombre d’années que le taux reste au plancher.

D’ailleurs, toujours selon le sondage BMO, la plupart des Canadiens s’attendent à une première hausse au cours des cinq prochaines années.

Surprise par contre: le nombre de Canadiens qui ne croient pas à une augmentation reste élevé, soit 40%, ce qui fait dire à Sal Guatieri, économiste principal, BMO Marchés des capitaux. « Il est à espérer que nombre d’entre eux ne se sont pas laissé endormir par l’idée que les taux n’augmenteront jamais, car sinon, ils pourraient être tentés de contracter des dettes trop élevées pour leurs revenus. »

Un pourcentage de 67% d’entre eux se dit paré contre toute hausse éventuelle car ils ont contracté un prêt à taux fixe.

Pour les autres, Martin Nel, vice-président, BMO produits de crédit et de placement – particuliers, revient avec le conseil classique: «Quels que soient les taux, il est important que les Canadiens soumettent leur hypothèque à une simulation de crise tenant compte d’un taux d’intérêt plus élevé, afin de s’assurer qu’ils auront les moyens de payer à long terme.»

Finalement, un Canadien sur trois croit que son hypothèque ne sera pas liquidée lorsqu’il atteindra l’âge de 65 ans. Il lui faudra donc multiplier les heures de travail d’ici là, ou encore se serrer la ceinture davantage, ou travailler après 65 ans.

Martin Nel suggère une autre voie: « En choisissant une période d’amortissement plus courte, à 25 ans ou moins, les Canadiens pourront économiser des milliers de dollars en frais d’intérêt pendant la durée de vie de leur prêt hypothécaire. Cela leur permettra de s’assurer d’avoir les moyens de payer à long terme, tout en leur garantissant de pouvoir rembourser leur hypothèque plus rapidement, et de pouvoir commencer à accumuler une valeur nette sur leur maison plus tôt.»

Pour davantage de conseils ou d’informations sur les résultats du sondage, on clique ici.

Photo : iStockphoto

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone