Pas de valeur les pissenlits?

Je me rappelle les heures passées à déraciner les pissenlits de notre pelouse. Cela enlevait de la valeur aux maisons, disait-on. L’image d’un propriétaire négligent n’était pas loin derrière. Pourtant, on a tous vu des Italiens cueillir des sacs de pissenlits le long des routes. On a peut-être lu des trilogies comme Les enfants de la terre de Jean M. Auel ou Le juge d’Égypte de Christian Jacq où les auteurs y décrivent l’utilité des plantes à la portée de tous.

Le pissenlit pousse partout, partout. Ici comme partout autour du monde ou presque. C’est peut-être pour ça qu’il n’a pas de valeur à nos yeux. C’est la loi du marché. Mais s’il fallait écrire un billet sur une plante qui, des racines aux pétales en passant par son feuillage améliore la santé. Si on apprenait que ses bienfaits touchent les reins, le foie, la bile, la digestion, les douleurs rhumatismales, la constipation… On serait peut-être moins constipé par rapport aux pissenlits. Au lieu de passer du temps à les enlever de notre pelouse, on les cueillerait, les mangerait en salade, les boirait en tisane. On pourrait même vendre ces produits dérivés. Notre terrain prendrait de la valeur tout comme nos avoirs.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone