Pas de porte ni de fenêtre…mais une télé!

La maison mesure deux mètres de longueur par 1,5 mètre delargeur et de hauteur. Seuls les Japonais, vu leur sens pratique et leur amourpour la sobriété et le dépouillement, pouvaient penser à un tel concept.

La capsule (c’est la maison) est née à la fin des années 70,en pleine prospérité économique, pour permettre aux gens d’affaires auxhoraires chargés de dormir au cœur de Tokyo s’ils n’avaient pas le temps deretourner chez eux en banlieue ou s’ils rataient le train ou l’avion. Ou s’ilsavaient trop bu.   

Frappé de front par la récente crise économique etfinancière, le Japon a vu des milliers de chômeurs se départir de leurs maisonsou renoncer à leur logement. Au lieu de dormir à la belle étoile, ils ont opté parcentaines pour une capsule. Pas cher, confortable et on avait la télé et laradio.  

La capsule est un long tube en plastique ou en fibre deverre. Ça ressemble à une cabine-lit comme on en voit dans les trains. Unesonnerie réveil est à la disposition du locataire qui jouit aussi de l’airconditionné. Le coût : entre 20 et 40$ par nuit.   

Chaque bâtiment contient entre 50 et 700 capsules. D’où lenom hôtel-capsule. L’établissement comprend une salle de bain commune et unesalle à manger, parfois un sauna.

Certains Japonais louent à la journée pour faire une sieste,loin des troubles quotidiens. Pourtant, selon un article du New York Times, ondormirait très mal dans les capsules car on entend assez bien les sonenvironnants : épaule qui roule contre un « mur », tête quifrappe le plafond, et tous les bruits qu’on fait la nuit.  

L’hôtel-capsule étant surtout fréquenté par des hommes, lescouples se réfugient dans les « love hotels » loués à l’heure ou à lanuit. C’est l’endroit idéal au Japon pour déballer ses fantasmes érotiques.C’est aussi l’endroit de prédilection pour les jeunes habitant encore chez leursparents ou pour les prostituées voulant travailler bien au chaud. 

Si vous aimez tout ce qui touche le Japon, je vous invite à lire mes billets: « Le Japon livré à votre porte » et « Décoration, Japon et sexe ».

(Photo Wikipedia)   

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone