Pas d’argent pour la rénovation

Les ménages canadiens, qu’on dit criblés de dettes, manquent-ils d’argent pour leurs travaux de rénovation? Il semble que oui et ce sont les propriétaires québécois qui bougeront le moins en 2012. Et de loin!
C’est du moins l’avis des analystes de BMO Banque de Montréal une fois placés devant les données de leur sondage annuel sur la rénovation domiciliaire. Ainsi, 51% des Canadiens songent à entreprendre des travaux de rénovation en 2012, une baisse de 11% par rapport à 2011. De ce nombre, 62% possèdent une maison unifamiliale et 41% une copropriété.

Sal Guatieri, économiste en chef de BMO Marchés des capitaux: « Après avoir crû à un rythme moyen de 9 % au cours de la dernière décennie, les prêts à la consommation ont reculé à presque 2 % récemment, ce qui suggère que les Canadiens tiennent compte des avertissements récents sur le surendettement. »

Selon le sondage Léger Marketing, la cuisine reste la pièce la plus susceptible de faire l’objet de rénovations (39%), suivie de la salle de bain (35%), du sous-sol (16%), de la chambre (11%) et de la salle familiale (10%).

BMO se réfère à HGTV en offrant une série de conseils aux propriétaires qui entretiennent un projet de rénovation domiciliaire.

Les voici textuellement:

    • Lorsqu’elle est faite avec goût et professionnalisme, l’application d’une couche de peinture fraîche à l’intérieur comme à l’extérieur de la résidence est une façon simple de réaliser des gains sur un investissement en rénovation. Rendement: jusqu’à 300 %.
    • La rénovation d’une cuisine peut être l’un des projets d’amélioration domiciliaire les plus coûteux; cependant, une planification, un budget et un magasinage judicieux permettront de réduire les dépenses. Il faut par ailleurs tenir compte de certains aspects comme le style et la qualité du projet par rapport au reste de la maison et au voisinage. Rendement: de 68 à 120 %.
    • L’ajout d’une salle de bains devrait être une priorité pour ceux et celles qui cherchent à augmenter la valeur d’une maison qui n’en contient qu’une. C’est particulièrement vrai si les maisons voisines ont plus d’une salle de bains. De plus, la rénovation d’une salle de bains vétuste peut rehausser la valeur de la maison substantiellement. Rendement: de 80 à 130 %; de 65 à 120 % respectivement.
    • Le remplacement de portes et de fenêtres inefficaces peut constituer un excellent usage de vos dollars de rénovation car il rafraîchit l’esthétique de la maison et peut contribuer à réduire votre consommation d’énergie. Tenez-vous-en cependant aux modèles standards; les formes irrégulières et les concepts très personnalisés contribuent peu à l’augmentation de la valeur de revente. Rendement: de 50 à 90 %.
    • Outre la peinture, les terrasses sont l’une des quelques améliorations extérieures qui offrent un rendement substantiel. Rendement: de 65 à 90 %.
      Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone