Hypothèque à taux fixe ou à taux variable?

Hypothèque à taux fixe ou hypothèque à taux variable? L’éternelle question revient même en temps de récession. Aux yeux des économistes du mouvement Desjardins, il y a trop de facteurs en jeu pour y répondre de façon formelle. N’empêche : l’hypothèque à taux fixe se ferait plutôt attrayante par les temps qui courent.

Un survol historique effectué par le bulletin Point de vue économique édition ce printemps nous apprend que le taux fixe demeure le chouchou des Canadiens vu la tranquillité d’esprit qu’il procure.

Par contre, l’hypothèque à taux variable aurait pris de l’essor ces dernières années. Selon Desjardins, une hypothèque sur quatre à l’automne 2008 était à taux variable. Au cours des douze derniers mois, elle atteignait une proportion de 40%. La raison est fort simple. Celui ou celle ayant contracté une hypothèque à taux variable il y a cinq ans a économisé 6000$  en frais d’intérêt comparativement à l’hypothèque à taux fixe. 

Mais le contexte financier a changé. Depuis juin 2007, rappellent les économistes de Desjardins, l’hypothèque à taux fixe de cinq ans est passée de 7,25% à 5,75% tandis que l’hypothèque à taux variable a chuté de 5,70% à 3,50% pour un emprunt de 150 000$ avec des remboursements mensuels de 1000$. Et actuellement, les institutions financières ont un faible pour l’hypothèque à taux fixe.    

Pour Desjardins, la supériorité de l’hypothèque à taux variable n’est pas acquise parce que le contexte économique se fait trop fébrile. Qui peut prédire le moment où la récession prendra fin! Desjardins prévoit pour le taux directeur un retour à la hausse vers la mi-2010,  mais en toute réserve. 

Donc, hypothèque à taux fixe ou variable? Difficile à dire, les produits hypothécaires étant trop nombreux et chaque ménage étant différent. Quoique l’hypothèque à taux variable ait perdu un peu de son lustre, Desjardins recommande à ceux et celles qui optent pour cette formule de bien se protéger contre une remontée inattendue.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page

Mystères et pouvoirs de la couleur sur l’humeur

Qui dit été dit heure de renouveler les couleurs de la maison. Pas toujours facile! On penche vers le bleu, mais on penche aussi vers le vert. Tu dis noir, je dis blanc! Et laquelle conviendrait le mieux à la chambre des enfants? Et la nôtre, qu’est-ce que t’en fais? Un soupçon de rouge ou d’orange, on dit que c’est excellent pour les couples qui battent de l’aile.

Le bleu reste la couleur la plus populaire. Ses fans sont très nombreux! C’est plutôt facile de se maintenir au sommet lorsqu’on évoque à la fois le ciel, la mer et le paradis. La trilogie par excellence! Penser bleu, c’est penser sérénité, pureté, tranquillité. La sainte paix quoi! Et le bleu à la fin de vos jours!

Pas loin derrière se profile le violet en terme de nuance. Le choc! Manières brusques, ton agressif,  présence forte! Le violet n’a jamais volé la vedette au bleu. On le vénère ou on le hait. À travers le violet transpire la puissance du trône, la splendeur du sacré et le mystère opaque. Reste que les créateurs l’adorent car sa capacité d’inspiration serait grande. On dit aussi qu’il est très en vogue chez les jeunes. 

Avec le vert, on revient aux vertus du bleu. Frais, agréable, reposant. Le vert, ce sont les gouttes d’eau fraîche se laissant boire au soleil sur la feuille d’un arbre. On dit qu’il aurait le pouvoir de diminuer les conflits dans une maison. Peut-être la couleur la plus conviviale. Elle s’impose comme le symbole du combat pour le retour à une terre plus verte.    

L’orange, la plus provocante des couleurs! La préférée des gens friands des jeux sexuels selon un mythe tenace car elle met le feu aux sens. En dehors de la chambre, elle palpite de partout, évoque la fête, embrase le désir de créer, provoque rires et sourires. L’orange proclame le bonheur de vivre.

Le rouge : une coche en haut de l’orange! Sa puissance est si grande qu’il peut même augmenter le rythme cardiaque!  À éviter dans la chambre des enfants, semble-t-il. Trop tapageur et trop excessif. Ses vertus par contre sont largement connues. Il stimule tout, même l’appétit et les conversations autour de la table. Chaleur et passion accompagnent le rouge.  

Le jaune, la plus chaude des couleurs! Serait également la préférée des enfants. Le jaune transporte la lumière du soleil à l’intérieur. Sa bonne humeur est sereine et réconfortante alors que celle de l’orange est tapageuse. La spiritualité coulerait du jaune comme de l’eau de source.      

Surprise! Le gris, de nature terne et neutre, serait apprécié des créatifs. Sa cote augmente d’ailleurs. Le brun réconforte toujours autant par la terre ferme et chaleureuse qu’il évoque. Le rose, image de la douceur et de la tendresse, revient au galop. D’autant plus qu’il facilite le sommeil.

Quant au blanc et au noir, tout a été dit. Leurs symboles sont évidents. N’empêche que vous serez étonné d’apprendre que le noir est synonyme d’élégance et que le blanc revient en force!

Le cyberespace regorge de sites se consacrant à la psychologie et aux effets de la couleur. Mais à nos yeux, on peut difficilement se tromper avec le site www.sico.ca

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page

Être propriétaire à moindre coût. La solution, le "white box"?

Lu dans le journal les Affaires :

http://www.lesaffaires.com/article/0/immobilier/2009-06-24/495224/un-nouveau-type-de-coproprieteacuteteteacute-au-canada.fr.html

« Destiné aux acheteurs soucieux d’économiser de l’argent, le «white box» (boîte   blanche) gagne en popularité aux États-Unis. Un représentant d’un promoteur canadien estime que cette option sera bientôt offerte ici. Le «white box» (boîte blanche) est une copropriété dont l’aménagement intérieur n’est pas été terminé. Cela permet ainsi aux acheteurs de choisir les différents appareils, les planchers et les couleurs, gagne en popularité dans certains des marchés immobiliers les plus malmenés aux États-Unis, comme Las Vegas. »

Qu’en pensez-vous ? Moi je crois que c’est une bonne idée. Ça va permettre aux gens de pouvoir accéder à la propriété plus facilement et puis c’est agréable de pouvoir choisir ses couleurs et d’être différent du voisin.

.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page

Maison sur presqu’ile Ste-Adele

Vous voulez vivre à la campagne et seulement 45 minutes de Montréal?  Les chevreuils sur votre grand terrain et le son des rivières est des oiseaux dans un décor des plus relaxant.  C’est ce que vous offre cette maison, loin des voisins mais à 5 minutes de l’autoroute des Laurentides.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page

Articles conseils sur le financement d'une maison, la décoration et les rénovations