iStock

L’offre de propriétés diminue

Dans la grande région de Montréal, les ventes résidentielles ont fait un bond de 4% au mois de septembre par rapport à septembre 2015. Il s’agit d’une dix-huitième hausse mensuelle au cours des dix-neuf derniers mois.

Mais ce qui a retenu l’attention du président du conseil d’administration de la Chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM), Daniel Dagenais, c’est la baisse concernant le nombre des propriétés à vendre.

«L’activité s’est intensifiée sur le marché de la revente montréalais au cours des derniers mois et, en parallèle, une tendance baissière s’est installée au chapitre des inscriptions en vigueur, a-t-il déclaré. Pour un douzième mois consécutif, l’offre de propriétés à vendre s’est raréfiée alors que les 28 552 inscriptions sur le système Centris® des courtiers immobiliers en septembre représentaient un recul de 12 % depuis un an. Malgré tout, les hausses de prix demeurent modérées. Au cumul de 2016, les prix médians ont progressé de 2 %, de 1 % et de 4 %, respectivement pour l’unifamiliale, la copropriété et le plex.»

Voici les faits saillants, rapportés textuellement, des plus récentes statistiques du marché résidentiel dans la région métropolitaine de recensement (RMR) de Montréal, établies d’après la base de données provinciale Centris® des courtiers immobiliers.

Variation des ventes par secteurs

  • L’île de Montréal a affiché la croissance d’activité la plus importante en septembre, alors que le nombre de transactions y a bondi de 8 %.
  • La Rive-Nord et la Rive-Sud ont également enregistré des augmentations des ventes, à hauteur de 4 % et de 3 %, respectivement.
  • Les transactions se sont toutefois repliées à Laval (-7 %) pour un quatrième mois consécutif, de même qu’à Vaudreuil-Soulanges (-5 %).

Statistiques par catégories de propriétés

  • L’unifamiliale et la copropriété ont participé à la croissance des ventes en septembre, avec des augmentations respectives de 4 % et de 9 %, tandis que le plex a vu son nombre de transactions diminuer de 9 % par rapport à un an plus tôt.

Au chapitre des prix

  • À l’échelle de la RMR, le prix médian des unifamiliales a progressé de 4 % par rapport à septembre 2015, pour s’établir à 304 000 $.
  • La moitié des copropriétés se sont transigées à un prix supérieur à 250 000 $, ce qui correspond à une légère augmentation de 1 % du prix médian.
  • Finalement, après avoir fait du surplace au cours des deux mois précédents, le prix médian des plex de 2 à 5 logements (451 500 $) s’est élevé de 7 %.

Photo : istock.com

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone