Nos pieds adorent… et notre santé aussi

Ours Noir Arbre ISTOCKPHOTO Art-de-vivre
iStockphoto

Il mesure 1,85 m (6’1’’) et pèse 93 kg (205 lbs). Il a 23 ans. Il est là devant nous à frotter ses longs pieds vers l’arrière l’un après l’autre dans un mouvement long et continu. Le haut du corps suit la cadence vers l’avant. Le bonheur rayonne sur son visage. Bienheureux comme un ours se frottant le dos contre un arbre. On le questionne : «Que fais-tu là?» Et lui de répondre avec un sourire d’aise : «J’aime ça, c’est doux, ça fait du bien!» C’est un sensible notre grand. Un kinesthésique, dit-on.

Sur quoi croyez-vous qu’il se frottait les pieds? Pas sur un plancher de céramique. Ni de bois. Ni un tapis commercial bon marché. Il se frottait les pieds sur du tapis de laine berbère. Tout le monde aime marcher pieds nus sur ce tapis en particulier parce qu’il est doux.

Nos invités disent qu’ils l’enlèveraient tout de suite car les tapis sont nocifs pour la santé des voies respiratoires. Faux, selon les informations trouvées sur le site decortapisemard.com qui évoque une étude de la Société allemande d’allergie et d’asthme (DAAB) publiée en 2005 et disponible sur le site de l’Institut canadien de tapis (CRI). Les facteurs allergènes sont aussi importants dans les maisons avec ou sans tapis, explique Paul Émard, d’Émard couvre-plancher. De plus, le tapis agit plutôt comme un filtre et nous permet d’éviter la danse des particules potentiellement allergènes. Il suffit de passer régulièrement l’aspirateur. La qualité de l’air à l’intérieur est ainsi améliorée.

On apprend aussi l’existence du programme Green Label et de l’étiquette du CRI qui assure l’achat d’un tapis testé respectant  les normes de qualité de l’air.

L’industrialisation des tapis a permis aux tapis de fibres synthétiques à base de pétrole ou d’éthanol (huile de maïs) de s’approprier plus de 90 % du marché. La forme de la fibre synthétique arrondie et non droite procure un tapis aussi doux que ceux de fibres naturelles, révèle M. Émard. Donc, nous ne sommes pas les seuls à rechercher  la douceur du tapis.

Dans un prochain billet, nous vous offrirons un aperçu de l’histoire des tapis et un moyen de reconnaître un vrai tapis en laine.

Merci à Paul Émard, d’Émard couvre-plancher d’avoir gentiment offert son expertise et donné l’autorisation d’utiliser les informations du site internet de l’entreprise.

 

Photo : iStockphoto LP

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone