Noms propres liés à l’habitation

iStock phhoto
iStock phhoto

Facile au Québec de repérer les noms propres reliés au vocabulaire de l’habitation et de l’immobilier. Ils sont guère nombreux et s’imposent au premier coup d’œil. Il y a les Grenier, Charpentier, Laporte, des Trois-Maisons, Lamarche, Dubois, Lachaise (j’en ai trouvé un au Québec). À un moment donné, il y a même eu un certain Charles Dutoit.

Peut-être qu’en creusant l’étymologie des noms propres québécois on finirait par tomber sur des mots communs appartenant au monde de l’habitation. Exemple: le nom propre Masson est-il un dérivé du mot «maçon»?

Je feuilletais récemment une brique intitulée: Dictionnaire des noms de famille bretons. Je jette un coup d’œil à la table des matières. L’auteur Albert Deshayes a fait un travail colossal. Analysant l’origine des noms propres de la Bretagne, il a remonté à des domaines aussi divers que la topographie, les animaux et les professions.

Un chapitre s’intitule Des noms liés à l’habitat. Comme beaucoup de Québécois ont des ancêtres bretons, j’ai parcouru le chapitre.

Aucun rapprochement à faire avec un nom québécois. Par contre, c’est franchement étonnant parfois de voir la relation entre un nom propre et le mot d’origine lié à l’habitation. Voici quelques exemples (je vous rappelle qu’il s’agit de noms bretons).

  • Sclotur          clôture
  • Coffournic    four
  • Cottour         tour
  • Kerru             maison couverte de tuile rouge (ker signifiant endroit clos et ruz rouge)
  • Kervot           (ker pour endroit clos et vot pour bot signifiant demeure ou résidence)
  • Quenquis      kenkis  (vieux terme signifiant maison de plaisance)
  • Le Porz          porzh   (vieux terme signifiant manoir à cour fermée)
  • Restoux         rest       (vieux terme signifiant lieu de repos)
  • Timeur           ti et meur   (signifiant tour à tour maison et grand)
  • Tyru               maison peinte en rouge  (ti signifiant maison et ruz signifiant rouge)

Évidemment, c’est beaucoup plus complexe que ça. Ces exemples sont très élémentaires. D’ailleurs, l’auteur prend le temps d’indiquer les différentes étapes de transformation au fil des siècles. Parfois il s’agit d’hypothèses, l’étymologie étant une science vivante.

Mais si vous vous passionnez pour l’étymologie, la linguistique, la Bretagne et les noms propres, c’est un bouquin à lire.

Référence: Dictionnaire des noms de famille Bretons, Albert Deshayes, éditions du Chasse-Marée, 2005, 543 pages

Photo : iStockphoto LP

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone

2 réflexions sur “ Noms propres liés à l’habitation ”

  1. Lolll c’est très drôle parce que mon nom de famille est PAYMENT et pour pouvoir avoir une maison… faut d’abord commencer par faire…. des paiements!!! Mais je suis comme un coodonnier mal chaussé… la mienne est totalement claire d’hypothèque alors je n’en fais plus de paiements 🙂 Je profite de la vie maintenant 🙂

  2. Lolll c’est très drôle parce que mon nom de famille est PAYMENT et pour pouvoir avoir une maison… faut d’abord commencer par faire…. des paiements!!! Mais je suis comme un coodonnier mal chaussé… la mienne est totalement claire d’hypothèque alors je n’en fais plus de paiements 🙂 Je profite de la vie maintenant 🙂

Les commentaires sont fermés.