Noël dans la maison de l’avenir

Vous raffolez de la haute technologie? Chaque innovation est pour vous un cadeau du ciel? Vous serez comblé dans les prochaines années.

Projetez-vous dans le futur. À trois jours de Noël. Vous êtes devant le miroir de la salle de bain. Vous glissez un doigt sur le miroir muni d’une caméra et transformé en une tablette tactile connectée au réseau sans fil de la maison.

Le miroir reconnaît votre voix ou votre visage. Vous consultez vos courriels ou visionnez YouTube. Vous vous informez des dernières nouvelles de l’actualité ou des conditions routières tout en vous brossant les dents, en vous rasant, en vous maquillant ou en nettoyant la vanité et le lavabo.

iStockphoto
iStockphoto

Curieux, vous vérifiez l’indice de votre masse corporelle à même le miroir. Très utile lorsqu’on veut garder un poids santé pendant la période des fêtes.

Soucieux de ne pas manquer d’eau, vu le nombre d’invités que vous recevrez, vous vérifiez si l’appareil sous l’évier de la cuisine, qui vous permet de recycler toute l’eau que vous consommez, fonctionne bien. Car vous recevez chaque année une quantité précise de litres d’eau avec laquelle vous devez vous débrouiller pour satisfaire vos besoins en eau. Autrement dit, vous consommez l’eau en circuit fermé.

Grâce aux économies engendrées par des compteurs intelligents, des vitres intelligentes et autres innovations technologiques, vous êtes de bonne humeur ce matin-là car vous avez sur les bras un surplus d’énergie que vous utilisez pour alimenter la voiture électrique. Si jamais la consommation électrique s’envole durant la période des fêtes, la voiture électrique viendra à votre rescousse.

Vous n’êtes vraiment pas en pénurie d’énergie. Des tuyaux enfoncés dans le sol à une profondeur de deux mètres vous permettent d’économiser davantage d’énergie car ils exploitent la température du sol, plus élevée que la température ambiante en hiver et plus basse en été. En Europe du moins.

Vous devez partir très vite pour les dernières emplettes? La station de recharge alimentée par l’énergie solaire est disponible. Vous pouvez la régler à distance avec cette chère tablette numérique dont vous vous servirez peut-être pour régler le cycle de la machine à laver ou gérer le stock dans le frigo qui regorge déjà de bouffe. Toujours à distance, on s’entend.

Votre voisin est en avance sur vous. Il dispose d’un mode de chauffage inédit. La chaleur produite par les processeurs informatiques est récupérée à l’intérieur d’un radiateur connecté au réseau par un câble internet. Votre voisin contrôle la température à travers un thermostat. Peut-être que quelqu’un vous offrira ce radiateur en cadeau. On ne sait jamais.

Par contre, vous bénéficiez d’un dispositif que votre voisin n’a pas: un papier peint qui filtre les innombrables ondes électromagnétiques dans lesquelles vous vous baignez. Le papier peint sert de bouclier. C’est que les motifs sont tracés à l’encre conductrice.

La technologie, c’est bien beau mais elle apporte son lot de problèmes. D’ailleurs, vous avez écopé. Votre réfrigérateur, connecté à internet, a servi de plate-forme à une cyberattaque. Plutôt inquiétant de savoir que des pirates passent par des objets domestiques, connectés à internet, pour inonder un coin de la planète de milliers et de milliers de spams et de courriels frauduleux.

N’empêche: vous priez fort pour recevoir comme cadeau un magnifique barbecue solaire. Rien de moins.

En quelle année se déroule ce Noël? Difficile à dire. Quelque part entre 2030 et 2050. Certaines de ces innovations font toujours l’objet de recherches, peut-être n’aboutiront-elles jamais, d’autres sont en voie d’être commercialisées, d’autres sont disponibles sur le marché.

Gageons par contre que l’environnement intérieur de 2020 sera déjà un tantinet différent de celui de 2014.

Références:

Manuel d’écologie urbaine, peut-on vivre 100% écolo en ville? Guillaume Jan, Céline Vautard, Eudoxie Jantet, François Bourin Éditeur, 2013, 282 pages

Les 50 innovations qui vont bouleverser notre vie d’ici 2050, Eric de Riedmatten, Archipel, 2013, 400 pages

Photo : iStockphoto LP

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone