iStock

Moquettes, tapis et confort

La beauté et la richesse des moquettes et des tapis sont indéniables. Ils sont une véritable fontaine de couleurs, de styles, de motifs et de textures. Ils peuvent procurer à une pièce tout son élan décoratif.

Moquettes et tapis ont mauvaise presse depuis quelques années (lire le billet Moquettes et tapis écologiques) d’où leur déclin, mais cela n’entame en rien leur rôle de générateur d’ambiance. Les lofts somptueux de Chelsea  à Londres ou de Manhattan à New York, eux, ne s’en privent pas.

Des murs aux couleurs neutres permettront à la moquette et au tapis chargés de motifs flamboyants de devenir le centre d’attraction, car ces textiles ont la capacité de définir à eux seuls le style d’une chambre, d’un salon ou de n’importe quelle salle de séjour. Des couleurs chatoyantes par exemple épouseront les chaudes boiseries d’une pièce, faisant naître un décor somptueux.

À l’inverse, une moquette et un tapis sans motif, donc effacés, permettront à la déco d’une pièce de se charger à volonté. Parfois, motifs et couleurs d’une moquette ou d’un grand tapis se retrouvent ailleurs dans la pièce: couvre-lit, rideaux, jeté sur un coffre, ce qui crée un effet de continuité. Si le tout est plutôt sobre, vous obtenez une atmosphère teintée d’une grande intimité.  

Tous les styles de décoration ont adopté moquettes et tapis, même le numérique. Des fabricants réalisent des motifs précis évoquant le pixel pour satisfaire les membres de la génération high tech, ce qui allonge la liste des motifs disponibles: floral, mosaïque, zébré, treillis, rayure, graphique noir et blanc.

iStock
iStock

Moquettes et tapis animent une pièce s’ils sont judicieusement utilisés. Ils peuvent même la faire danser. Exemples: des lignes perpendiculaires à celles d’un papier peint au mur, des rayures ou un motif répété qui prolongent l’espace étroit d’un passage, un long tapis qui dirige le visiteur vers le balcon ou le conduit d’une pièce à l’autre en s’étendant au travers d’une porte, ou un tapis qui se prélasse en diagonale au milieu d’une grande pièce.

iStock
iStock

Le grand tapis se montre utile pour circonscrire l’espace au sol. Il définit le coin conversation dans la salle de séjour en réunissant fauteuils, table basse et bibliothèque. Il sépare la baignoire du lit si la chambre à coucher renferme sa propre salle de bain.

Ces dernières années, sous la pression des écologistes, des fibres naturelles se sont ajoutées aux fibres synthétiques: laine, jute, jonc de mer, sisal, fibre de coco, roseau, fibre de bananier, abaca, chanvre, caoutchouc naturel, coton organique. La plupart d’entre elles réchauffent l’ambiance avec leurs couleurs chaudes et rustiques.

Les styles d’un tapis sont nombreux: tapis de chiffons, tapis tressés américains, kilims, tapis style Île d’Orléans, tapis berbère, tapis d’Orient. Ce n’est pas le choix qui manque.

Cela se fait peu ici. Pourtant, les grands tapis se déroulant sur un mur ont un charme fou, surtout à la verticale entre deux fenêtres, éclairés par un projecteur. Sans oublier qu’ils ont le don d’insonoriser une pièce. Autrefois dans les grands palais, on les posait même au plafond.

Photos: iStock

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone