iStock

Le bon moment pour vendre

Vous avez décidé de vendre votre propriété. Vous avez soupesé tous les avantages et les inconvénients. Vous êtes prêt à passer l’étape suivante. La question qui risque de vous passer par la tête sera : «On la vend quand, la maison?»

iStock
iStock

Si votre prise de décision est toute récente, vous êtes dans une très bonne position sur le plan chronologique car l’hiver n’est pas la saison idéale. La plupart des gens, y compris les futurs acheteurs, préfèrent opposer le pyjama et les pantoufles aux rigueurs et aux caprices de l’hiver. Surtout celui que nous vivons actuellement avec son alternance de gros froids, de pluies et de gadoue.

Ce n’est pas impossible, remarquez, un couple de ma connaissance vient tout juste de vendre sa maison unifamiliale à Rosemère. Donc, au cœur de l’hiver.

Par contre, le printemps reste la saison préférée des acheteurs. L’être humain se laisse toujours gagner par la frénésie du beau temps qui revient. Et cette frénésie s’accompagne souvent d’un désir de renouveau.

L’été, les futurs acheteurs se dépêchent pour mettre la main sur la maison qu’ils recherchent afin d’emménager avant le retour à l’école en septembre. Si votre propriété est une unifamiliale, c’est un facteur à prendre en considération. Si vous vendez une copropriété, c’est un peu différent.

D’autres soutiendront que la saison froide est la meilleure parce que la compétition est moins forte, le nombre de vendeurs étant moins nombreux. C’est un fait, mais les acheteurs le sont moins aussi. Et les courtiers de Via Capitale ont ce conseil pour vous : plus votre propriété sera exposée à un grand nombre d’acheteurs, plus vous aurez de chances de trouver un acquéreur prêt à payer votre prix. C’est le jeu de l’offre et la demande.

En passant, soyez attentif aussi aux constructions dans votre environnement. Un projet majeur est capable de pousser à la hausse le prix de votre propriété. Si vous pouvez vous permettre le luxe d’attendre une année ou deux, évidemment.

Nous avons gardé le meilleur pour la fin. La firme d’analyse JLR a réalisé une étude sur le sujet en 2014. Ils ont passé au peigne fin les ventes des dix années précédentes afin d’obtenir les tendances mensuelles.

Conclusion: juin est le meilleur mois pour vendre car il se situe au cœur de la saison forte, soit de mai à août.

L’analyse de JLR confirme également les conseils des courtiers de Via Capitale. Vous obtiendrez un meilleur prix si la mise en vente de votre maison s’effectue durant la saison forte.

«Au cours des dix dernières années, en moyenne, écrivait Joanie Fontaine, économiste chez JLR et blogueuse au journal Les affaires.com, le prix médian des unifamiliales a atteint un sommet en juin avec un prix de 4,5% supérieur au prix médian de septembre, le mois où les prix sont généralement à leur plus bas. L’écart se chiffre à plus de 8 000$.

«Selon les résultats, la période de mai à août serait particulièrement avantageuse pour les vendeurs, puisque les prix sont plus élevés et les ventes plus nombreuses. Pour ces quatre mois, en moyenne, le prix médian des dix dernières années a dépassé 186 000$.»

Vous aurez compris que si vous prenez le risque de vendre votre propriété en dehors de la saison forte, vous serez peut-être contraint de baisser votre prix, le nombre d’acheteurs étant réduit.

Photos : iStock

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone