Le marché de l’habitation se redresse

Le nombre de mises en chantier au Québec se chiffrera à environ 38 200 unités en 2014, 39 000 unités en 2015 et 40 100 unités en 2016.

iStockphoto
iStockphoto

Il s’agit des dernières prévisions de la Société canadienne d’hypothèque et de logement (SCHL) dans son rapport Perspectives du marché de l’habitation, trimestre 2014.

Cette hausse graduelle s’explique par un redémarrage de la croissance économique déjà en marche. Conséquemment, le pouvoir d’achat des Québécois est appelé à augmenter.

Kevin Hugues, premier économiste de la SCHL pour la province de Québec: « Une relance graduelle de la croissance économique du Québec au cours des deux prochaines années stimulera dans une certaine mesure la demande d’habitation en 2015 et en 2016.

Durant cette période, le marché de la revente se resserrera quelque peu, ce qui aidera à soutenir les mises en chantier. Cependant, malgré une légère remontée de la demande, l’offre attendue maintiendra la croissance du prix sous la barre du 2%.»

En ce qui a trait aux reventes, la SCHL estime qu’elles passeront de 70 900 cette année à 72 600 l’an prochain et à 73 400 en 2016. Le marché de la construction et celui de la revente auront beau prendre un certain envol, le prix moyen des maisons par contre restera pratiquement au niveau du sol.

À l’échelle nationale, les Canadiens assisteront à un ralentissement des mises en chantier en 2016. Le volume pour 2015 sera à peu près identique à celui de 2014.

Bob Dugan, économiste en chef à la SCHL: «Les dernières prévisions de la SCHL laissent entrevoir un léger ralentissement des mises en chantier de logements collectifs en 2015, dont l’effet sera annulé par la hausse des mises en chantier de maisons individuelles. Pour 2016, les prévisions indiquent qu’il y aura une modération des mises en chantier d’habitations, car les constructeurs concentreront leurs efforts sur la réduction des stocks.»

Du côté de la revente,  les experts de la SCHL prévoient un volume entre 467 400 et 482 000 en 2014, entre 457 300 et 507 300 en 2015 et entre 448 000 et 508 000 en 2016. En termes de prévisions ponctuelles, on parle de 476 100 cette année, à 482 500 l’an prochain et à 477 200 l’année suivante.

Quant au prix moyen, il ne devrait pas dépasser 425 000$ en 2016.
Les rapports de la SCHL sont disponibles gratuitement au
Pour en savoir davantage, visiter le www.schl.ca ou composer le 1-800-668-2642.

Les rapports du Centre d’analyse de marché de la SCHL sont également disponibles gratuitement pour téléchargement.
Un tableau est disponible à l’adresse suivante.

Photo : iStockphoto LP

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone