iStock

Le marché haut de gamme explose

Les ventes résidentielles ont augmenté de 2% au mois de février par rapport à février 2016 dans la grande région de Montréal. Il s’agit d’une huitième hausse mensuelle consécutive.

Daniel Dagenais, président du conseil d’administration de la Chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM): « Pour l’ensemble de la région métropolitaine, le marché haut de gamme a bien performé, le nombre de transactions réalisées à plus de 500 000 $ ayant bondi de 19 % par rapport à la même période l’an dernier. Toutefois, une baisse d’activité de 6 % a été observée pour les gammes de prix inférieures à 300 000 $.»

Voici les données intégrales de la CIGM.

Variation des ventes par secteurs

L’île de Montréal a vu son nombre de transactions croître de 7 % en février. Il s’agit de la hausse d’activité la plus importante parmi les cinq grands secteurs de la région métropolitaine. Laval a de son côté enregistré une progression de 3 %.

Les ventes résidentielles sur la Rive-Nord ont maintenu le statu quo en février, alors que la Rive-Sud et Vaudreuil-Soulanges ont connu des baisses de ventes respectives de 3 % et de 5 %.

Statistiques par catégories de propriétés

Tout comme en janvier, ce sont les ventes de copropriétés qui ont enregistré la plus forte croissance en février dans la RMR montréalaise, avec un bond de 11 %.

Les ventes de petits immeubles locatifs de 2 à 5 logements (plex) ont quant à elles connu une progression plus modérée de 3 %.
L’unifamiliale, pour un deuxième mois consécutif, a dû se contenter d’une baisse des ventes, à hauteur de 3 % cette fois-ci.

Au chapitre des prix

Le prix médian des unifamiliales s’est élevé à 296 662 $ en février dans l’ensemble de la région métropolitaine, soit une croissance de 4 % relativement au même mois en 2016.

Du côté de la copropriété, le prix médian a progressé de 5 % en février, à 238 900 $. Il s’agit de la plus forte croissance à ce chapitre depuis septembre 2015.

Le plex a pour sa part enregistré une augmentation de 6 % de son prix médian qui a atteint 475 000 $.

Quant au nombre de propriétés à vendre, il a diminué de 13% par rapport à février 2016. C’est un dix-septième recul mensuel consécutif.

Photo: istock.com

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *