Marché de la revente: hausse annuelle de 11,5 %

Le nombre de maisons ayant changé de propriétaire au Canada a augmenté de 11,5% d’avril 2011 à avril dernier.

Aux yeux des analystes de l’Association canadienne de l’immeuble (ACI), la hausse «  reflète le recul des ventes résidentielles à la suite des modifications apportées aux règlements sur les prêts hypothécaires qui sont entrées en vigueur en mars l’an dernier. »

Depuis le début de 2012, le marché de la revente a connu un bond de 6,4% au pays par rapport aux quatre premiers mois de 2011; un bond de 4% par rapport aux moyennes annuelles enregistrées au cours des cinq et dix dernières années durant le premier trimestre; et un bond de 0,8% de mars à avril 2012.

Conclusion: le marché de la revente progresse continuellement au Canada.

Source : iStockPhoto

D’ailleurs, le prix moyen d’une maison a augmenté de 0,9% en avril dernier pour se situer à 375 810 $.  Le terme «moyen » prend tout son sens ici car, selon les statistiques de l’ACI,  le prix moyen d’une maison était plus élevé de 80%

dans certaines villes du pays.

« Il convient toutefois de répéter que le prix moyen à l’échelle nationale était légèrement gonflé

le printemps dernier en raison des ventes records de maisons haut de gamme dans quelques quartiers dispendieux de Vancouver et qu’on ne

s’attendait pas à ce que ce phénomène se répète cette année », a fait savoir Gregory Klump, l’économiste en chef à l’ACI. « Les données enregistrées ont confirmé que les ventes haut de gamme à Vancouver sont loin des sommets atteints à la même période l’an dernier, ce qui exerce une force gravitationnelle sur le prix moyen national.

« En comparaison, ajoute M. Klumpl, les ventes résidentielles réalisées à Toronto étaient plus vigoureuses au printemps cette année qu’elles ne l’étaient le printemps dernier. Les transactions à prix très élevés dans cette ville sont en hausse et font monter les prix moyens. Toronto est de loin le marché de l’habitation le plus actif au Canada et représente le plus important facteur déterminant le prix moyen national. »

Le nombre de maisons à vendre dans la colonne « nouvellement inscrites » est resté sensiblement le même en avril qu’en mars dernier. Est également resté inchangé le nombre de mois qu’il faut pour écouler le volume de propriétés à vendre chez les courtiers au taux de vente actuel, soit 5,6 mois.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone