La maison intergénérationnelle fait boum

iStock photo
iStock photo

C’est dans la région des Laurentides que le concept de la maison intergénérationnelle a le plus de succès au Québec.

Selon une étude publiée par la Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ), la maison intergénérationnelle s’est transigée à un prix 15% supérieur en moyenne à celui de la maison unifamiliale conventionnelle à l’échelle du Québec en 2013.

C’est la région des Laurentides qui revendique l’écart de prix le plus important, soit +25%, suivi de celle de la Capitale-Nationale qui est de +18%. Si l’on procède à l’analyse par municipalité, deux villages des Laurentides se situent dans les trois premières : soit Mirabel en première place avec +26% et La Plaine en troisième place avec +24%, sur un pied d’égalité avec la ville de Gatineau.

La région des Laurentides a enregistré 271 transactions au chapitre des ventes de maisons intergénérationnelles en 2013, suivi de la  Montérégie avec 203 et Lanaudière avec 174 transactions.

Autre donnée intéressante: si le nombre de transactions de maisons unifamiliales a diminué de 7 % au Québec l’an dernier, les ventes de maisons intergénérationnelles ont augmenté de 6 %, selon le système Centris® des courtiers immobiliers.

Les maisons intergénérationnelles sont restées, en moyenne, 20 jours de plus sur le marché que les unifamiliales conventionnelles, soit 111 jours contre 91 jours.

La maison intergénérationnelle semble prendre un nouvel essor. Il y a quelques années, un entrepreneur de la région de Trois-Rivières avait signalé à l’auteur de ce blogue que les experts qui s’attendaient à un boom exceptionnel de ce type de maison avaient négligé une donnée importante: le tempérament des gens.

La maison intergénérationnelle ne convient pas à tout le monde, avait-il expliqué. L’une des conditions du succès est la compatibilité des caractères. Sinon, il faut faire des concessions de part et d’autre.

Et ce n’est pas toujours évident.

Il vous est toujours possible d’obtenir plus d’infos sur l’étude de la FCIQ  l’étude de la FCIQ.

Photo IStock LP

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone