Maison inondée, puis après…

Assis devant nos écrans, on a tous éprouvé de l’empathie pour les citoyens de la Montérégie victimes d’inondation à loooonnnng terme. Peut-être que, comme nous, vous vous êtes demandé si les maisons étaient encore habitables après un sinistre aussi important. Des experts se sont aussi posé cette question et vous offrent des réponses de façon interactive.

Il va sans dire que le facteur temps joue un rôle vital dans le cas des maisons inondées. Nous avons déjà subi un dégât d’eau majeur dans notre maison, mais nous avons réussi à éviter la prolifération de moisissure en agissant très rapidement. C’est d’ailleurs ce que recommandent les compagnies d’assurances et les experts consultés dans le dossier « Restaurer une maison inondée » sur le site de Radio-Canada.

En s’amusant à cliquer sur des points stratégiques d’une maison virtuelle, Radio-Canada nous apprend que les ventilateurs et déshumidificateurs peuvent devenir nos meilleurs alliés, et dans tous les cas les techniciens spécialisés, certifiés et compétents, notre meilleur investissement. Sur le site interactif, nous trouvons plusieurs recommandations. En voici un court résumé.

-Avant de redémarrer vos appareils de chauffage ou autres qui fonctionnent à l’électricité, au mazout ou au gaz naturel, coupez toute source d’alimentation et faites venir les experts.

-Pour éviter la prolifération des moisissures, agissez avant 48 heures, sinon faites appel aux experts en nettoyage après sinistre.

-Tout le système de plomberie, le chauffe-eau, la qualité de votre eau potable et, s’il y a lieu, le puits artésien et la fosse septique, doivent être vérifiés.

-Tissus et mélamine ayant trempés dans l’eau : « Eject! »

-Seuls les meubles en bois massif peuvent avoir une deuxième chance.

-Quant aux planchers et aux murs, une inondation prolongée entraine un retour à la base… de béton! Seule l’isolation en polystyrène extrudé peut être récupérable. Après un nettoyage adéquat, un séchage complet peut prendre des semaines.

Du côté des assurances, les inondations ne sont pas couvertes selon Assurances Banque Nationale. Seuls les dégâts d’eau de la vie courante comme un robinet qui coule, une fenêtre ouverte, etc. sont couverts. Les refoulements d’égouts et d’entrée d’eau doivent être ajoutés à votre police d’assurance si vous désirez être dédommagé.

Une chose n’apparaît pas sur les sites visités : des techniques pour respirer par le nez et développer notre patience!

http://www.assurances-bnc.ca/fr/assurance_habitation/foire_aux_questions.jsp

http://www.radio-canada.ca/nouvelles/enprofondeur/national/inondations2011/maison-inondations.html

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone