iStock

Un ajout de lumière naturelle

La vogue de l’habitation écologique pousse les gens à se tourner, dans la mesure du possible, vers la lumière du jour pour éclairer l’intérieur de leurs résidences.

Mais quoi faire pour ajouter de la lumière naturelle dans une pièce sombre et dotée d’une seule petite fenêtre? La question se pose souvent dans le cas d’une pièce servant de bureau à domicile ou d’une chambre à coucher.

On peut remplacer la fenêtre par une fenêtre-serre, une porte vitrée ou un tube émergeant du toit, mais le montant de la facture et les travaux eux-mêmes obligent souvent le propriétaire à chercher une solution ailleurs.

On peut aussi augmenter la surface du vitrage en agrandissant l’unique fenêtre, mais cela implique une retouche de la finition intérieure et extérieure, un réaménagement du dormant et un agrandissement de l’ouverture murale. Sans compter les mauvaises surprises qui ne tarderont pas à s’exposer, surtout si les fenêtres sont âgées. De plus, les travaux sont délicats. Les bricoleurs savent que la conception et la qualité d’installation d’une fenêtre sont aussi importantes, sinon plus, que le matériau choisi. Changer une fenêtre, c’est un «méchant contrat».

Autre danger: agrandir la surface du vitrage risque de surchauffer la pièce l’été si celle-ci est tournée vers le sud ou l’ouest, ou d’augmenter la pénétration du froid l’hiver si la fenestration est de moindre qualité et si orientée vers le nord.

Pourtant, il ne s’agit bien souvent que d’éclairer le fond de la pièce. Plus celui-ci est éloigné de la façade, plus l’intérieur est sombre, surtout si le ciel est nuageux.

Avant de changer la fenêtre, il y a d’autres avenues à explorer. La première consiste à opter pour des couleurs claires au plafond, aux murs et au sol. Les surfaces claires augmentent le niveau d’éclairement de façon substantielle. Surtout si le but est de drainer la lumière naturelle de la fenêtre vers le fond de la pièce. Autre avantage : la séparation entre l’espace éclairé près de la fenêtre et le fond de la pièce sera moins brutale. La lumière naturelle s’étendra de façon plus uniforme.

Ajoutez à cela des matières réfléchissantes, comme des réflecteurs de lumière naturelle au plafond et du gravier clair devant la fenêtre à l’extérieur, ou toute autre matière qui s’éloigne du bitume qui boit tout et ne reflète rien.

L’habillage de votre fenêtre doit permettre de dégager tout le vitrage durant la journée. Pour plus de discrétion, un papier givré collé au verre ou une toile blanche laissant passer la luminosité et non les regards maximiseront l’éclat du jour.  Des stores réflecteurs s’amuseront aussi avec la lumière naturelle.

Si cela s’avère insuffisant, vous pouvez faire une concession légère en installant un tube de lumière d’appoint au fond de la pièce. Votre conscience écologique restera intacte.

Photo : iStock.com

 

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone