Londres pour les maniaques de déco et de design

Doco Wikipedia Commons
Doco Wikipedia Commons

Si vous êtes un mordu de design et de décoration et que votre cœur réclame un voyage en Europe,  pourquoi ne pas faire un saut à Londres? Encore mieux: offrez-vous une folie en allant passer une longue fin de semaine à Londres juste pour le plaisir de faire des emplettes. Si votre budget vous le permet, bien sûr. C’est le fantasme de beaucoup de passionnés de design et de déco, j’en suis convaincu. New York, Paris, Londres, Berlin…

La journaliste Saska Graville a pondu un bouquin truffé d’adresses, de photos, de clins d’œil. Un total de 200 adresses dont les guides de tourisme ne parlent jamais, précise l’éditeur. Le bouquin navigue entre les magasins, les boutiques spécialisées, les restos, les marchés publics et les pubs. Et à travers tout ce dédale d’adresses émergent des lieux qui se consacrent au design et à la décoration.

Mme Graville vous guide à travers les quartiers de Londres. Certains sont bien connus: Marylebone, Bloomsbury, Soho, Chelsea. D’autres par contre auraient échappé à votre radar: Shoreditch, Islington  et bien d’autres. Dans chaque quartier surgissent des boutiques qui, toujours selon l’éditeur, ne sont pas couverts par les guides de tourisme conventionnels.

Des habitants de Londres  -souvent des pros de déco et de design-  dévoilent leurs adresses préférées et décrivent leurs itinéraires à travers Londres lorsqu’ils sentent le besoin de décompresser. Ces randonnées d’une journée renferment parfois des boutiques de déco et de design.

Mme Graville laisse percer de temps en temps des petits secrets. Exemple: Golborne Road est l’une des rues les plus réputées en matière de déco et de design à Londres. Les boutiques sont nombreuses, les échoppes insolites également et l’originalité est au rendez-vous en matière d’ameublement.

Les secrets, les adresses et les trouvailles de Mme Graville sont si nombreux qu’on s’interroge : Londres est reconnue comme la capitale mondiale en matière de finance et de mode. L’est-elle également en déco et en design? Côté vintage en tout cas, les boutiques abondent. Il y a du vintage partout dans le livre de Mme Graville.

En suivant Mme Graville, le lecteur et la lectrice trouveront toutes sortes d’objets souvent hétéroclites comme les cristaux Swarovski, les fauteuils danois et autres meubles scandinaves, des vieux jouets, des lampes des années 60, des objets teintés de l’humour britannique comme cette moustache d’Hercule Poirot suspendue à une chaîne, et même des enseignes de sex-shop du Soho des années 1980. L’offre est variée et les touches sont multiples: théâtrale, glamour, rétro.

Mises à part les boutiques spécialisées, on oublie souvent que les restos, les pubs et les cafés sont de véritables temples de la décoration en soi. Si vous allez à Londres, tous ces concepts vous donneront un tas d’idées en matière de design. Exemple: ce resto dont la décoration évoque tantôt un pavillon de chasse, tantôt une boutique d’antiquités. Ou ce décorateur d’intérieur qui loue deux chambres à la déco plutôt extravagante.

Si vous êtes sensibles au vedettariat, Mme Graville prend plaisir d’indiquer les boutiques de prédilection de quelques vedettes britanniques. C’est donc un bouquin pour vous si vous voulez combiner votre soif d’idées en matière de déco à un besoin pressant de mettre le cap sur l’Europe.

Référence: Shopping insolite à London, Saska Graville,  Marabout, 2012, 293 pages

Photo : Doco Wikipedia Commons

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone