On réclame LogiRénov

iStockPhoto LP
iStockPhoto LP

Le programme LogiRénov obtient un deuxième appui. Après celui de la Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ) la semaine dernière, il obtient celui de L’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ) qui dévoilait mardi les résultats d’une enquête menée auprès des entrepreneurs en rénovation.

Une proportion de 81% des entrepreneurs consultés ont indiqué que le programme avait eu un impact positif sur leur volume d’activités, ce qui était plutôt prévisible.

Par contre, l’APCHQ a mis l’accent sur l’effet positif du programme dans la bataille contre le marché au noir. C’est que 67% des entrepreneurs interrogés ont déclaré que leurs clients avaient été poussés, grâce à LogiRénov, à appeler un entrepreneur licencié à la Régie du bâtiment du Québec (RBQ) pour réaliser leurs travaux de rénovation.

François-William Simard, directeur des communications de l’APCHQ: « Il s’agit d’une bonne nouvelle, car ce sont de tels moyens qui permettent souvent de mieux lutter contre le travail au noir. Nous espérons que la fin du crédit d’impôt en juillet dernier n’aura pas amené des gens à retourner vers un bricoleur du dimanche. »

Dans le cadre des consultations prébudgétaires, la FCIQ avait réclamé auprès du ministre des Finances du Québec le maintien et la bonification du crédit d’impôt LogiRénov en le prolongeant de deux ans et en abaissant le seuil minimal d’admissibilité à 2 000 $. «L’abaissement du seuil d’admissibilité qualifierait davantage de travaux dans les secteurs déjà identifiés par le ministère des Finances, et l’élargissement de cette mesure permettrait un meilleur contrôle fiscal des entrepreneurs, notamment pour contrer l’évasion fiscale et le travail au noir», affirmait la FCIQ dans un communiqué de presse.

Autres données de l’enquête de l’APCHQ: 61 % des répondants ont déclaré que leurs clients avaient devancé le début de leurs travaux de rénovation, et 41 % ont déclaré que leurs clients avaient commandé des travaux d’une ampleur plus grande que celle prévue au départ.

À lire

Toujours plus de propriétaires

Photo : istock.com

 

 

 

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone