Locataires maudits!

L’Association des propriétaires du Québec (APQ) en a ras-le-bol des locataires qui exploitent un vice de fonctionnement à la Régie du logement pour retarder de plusieurs mois le paiement de leur loyer.

Excédé, Martin Messier président de l’APQ, a fait une sortie par voie de communiqué de presse dans le dernier tournant de 2009.

En gros, la loi permet aux locataires devant se présenter à la Régie du logement pour loyer non payé d’annuler la décision rendue à leur endroit si jamais ils n’ont pu se présenter à l’audience en raison d’un motif valable. Cela s’appelle la rétractation.

Au départ, l’APQ soupçonne que certains locataires réclament une rétractation dans le seul but de reporter le paiement de leur loyer car il faut laisser le temps à la Régie d’analyser la demande.   

Aux dires de Martin Messier, certains locataires accumulent les rétractations. « C’est tout à fait inacceptable! dit-il, le locataire abuse honteusement de la situation et reste dans le logement à nos frais sans payer plusieurs mois. »

Selon l’APQ, la Régie du logement avait le pouvoir de mettre fin au cirque des rétractations successives sauf qu’une décision récente de la Cour supérieure du Québec attacherait les mains des régisseurs. C’est pourquoi l’APQ réclame au plus vite un changement à la loi afin de redonner les pleins pouvoirs à la Régie. www.apq.org

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone