Les limites des calculateurs en ligne

La journaliste Isabelle Ducas recevait récemment une mention d’honneur pour trois articles publiés dans La Presse. L’un d’eux portait sur les calculateurs hypothécaires en ligne. Nous avons jeté un coup d’œil. Conclusion : ce sont des outils qu’on peut utiliser mais de façon intelligente.

iStock
iStock

Dans l’article intitulé Immobilier et retraite : gare aux calculateurs en ligne, Mme Ducas fait appel à deux experts qui se prononcent sur la fiabilité de ces calculateurs que l’on retrouve sur le site Web de l’ensemble des institutions financières, et même d’autres organismes. L’un des experts est de l’UQAM, l’autre des HEC de l’Université de Montréal.

Tous les deux se montrent d’accord: sans renier ces calculateurs, il faut se montrer prudent. Les deux experts indiquent les limites de ces calculateurs en ligne et les données qu’il faudrait ajouter pour qu’ils soient davantage exacts.

Réplique du mouvement Desjardins: « Ces ratios sont la norme dans l’industrie et respectent ce qui est exigé par les autorités réglementaires. C’est une estimation, un ordre de grandeur de ce que la personne peut penser acheter, et nous sommes convaincus que c’est généralement réaliste. »

Réplique de la Banque Nationale : «C’est un indicateur de ce qu’un consommateur pourrait emprunter, mais peut-être pas ce qu’il veut ou devrait emprunter . »

Mme Ducas raconte l’expérience de couples qui ont utilisé ces calculateurs. Elle rapporte aussi les résultats de tests qu’elle a menés de son propre chef. Bref, c’est un article à lire pour ceux et celles qui utilisent les calculateurs en ligne.

La conclusion qui se dégage semble être la suivante. Les calculateurs en ligne sont un reflet –et non un portrait exact- de votre capacité de vous payer la propriété que vous désirez. Du moins dans certains cas.

Pour être certain de votre coup : prenez la somme indiquée par le calculateur et révisez-le à la baisse.

Photo :istock.com

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page