L’hypothèque, ça va?

iStockphoto
iStockphoto

La Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) a publié la semaine dernière  son enquête annuelle auprès des emprunteurs hypothécaires. Le but est de fournir de l’information à tous les acteurs du marché de l’hypothèque. Et vous en faites partie.

De plus, si vous avez contracté une hypothèque et qu’il vous arrive de manifester de l’inquiétude, peut-être vous sentirez-vous moins seul en lisant les informations de la SCHL.

Voici sans plus tarder les points saillants que nous rapportons intégralement:

  • La majorité des emprunteurs ayant renouvelé leur prêt hypothécaire (60 %) l’ont fait avant la date prévue.
  • La principale raison du renouvellement anticipé était d’éviter une augmentation prévue des taux d’intérêt (55 %).
  • Les emprunteurs qui renouvellent leur prêt prennent des mesures pour rembourser leur emprunt hypothécaire plus tôt.
  • 49 % fixent leur paiement hypothécaire au-dessus du minimum exigé.
  • 32 % ont soit versé un montant forfaitaire, soit augmenté leurs paiements réguliers, ou les deux à la fois, depuis le dernier renouvellement de leur emprunt hypothécaire.

Part de marché des courtiers hypothécaires par segments d’emprunteurs

  • Les acheteurs (accédants et emprunteurs déjà propriétaires) (49 %) sont deux fois plus susceptibles de recourir aux services d’un courtier que les propriétaires (qui renouvellent ou refinancent leur prêt) (24 %).
  • On observe une tendance à la hausse relativement à la part de marché des courtiers en prêts hypothécaires dans la plupart des segments. C’est le cas en particulier chez les acheteurs déjà propriétaires où la part de marché des courtiers est passée de 32 % en 2012 à 42 % en 2015
  • Chez les accédants à la propriété, la part de marché des courtiers a atteint 55 %, par rapport à 48 % en 2014.
  • Pour les clients qui renouvelaient leur prêt, la part de marché des courtiers est demeurée stable, à environ 21 %.

Fidélité des emprunteurs hypothécaires à l’égard des prêteurs

La plupart des emprunteurs hypothécaires sont demeurés fidèles à leur prêteur. Ceci est particulièrement vrai des emprunteurs ayant renouvelé leur prêt hypothécaire (86 %).

Les accédants à la propriété continuent de présenter le plus faible taux de fidélité, 47 % d’entre eux ayant obtenu leur prêt hypothécaire actuel auprès de l’établissement financier auquel ils avaient le plus recours au moment de contracter cet emprunt.

Bien que le taux d’intérêt demeure la principale raison pour laquelle les emprunteurs changent d’établissement prêteur (63 %), 58 % ont indiqué les relations existantes comme la principale raison pour laquelle ils ont conservé le même prêteur hypothécaire ou la même institution financière.

Pour en savoir davantage sur les résultats de l’enquête : SCHL.

Photo: iStock

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone