L’hypothèque avant les restos

La Banque Manuvie du Canada a tenu un sondage sur l’endettement à l’échelle du pays, fin février 2015. Selon les résultats dévoilés fin juin:

  • Quatre propriétaires sur dix ont effectué un versement supplémentaire sur leur prêt hypothécaire dans la dernière année. Les titulaires d’un prêt hypothécaire ont remboursé en moyenne 6 300 $, l’année dernière; 18 % ont effectué un versement hypothécaire supplémentaire, 17 % ont augmenté le montant de leurs versements et 5 % ont fait les deux.

    iStockphoto
    iStockphoto
  • La dette hypothécaire moyenne des propriétaires de maison est de 190 000 $.
  • Dans les trois mois suivant une perte d’emploi, quatre propriétaires sur dix auraient de la difficulté à effectuer leurs versements hypothécaires. Si le principal soutien de famille perdait son emploi, un propriétaire sur six aurait de la difficulté à effectuer ses versements hypothécaires périodiques dès le premier mois.
  • De nombreux propriétaires doivent choisir entre rembourser leurs dettes ou épargner pour la retraite. S’ils n’avaient soudainement plus de dettes, 70 % des répondants affecteraient une partie de l’argent supplémentaire à leur épargne-retraite. Ils sont de loin plus nombreux que ceux qui utiliseraient cet argent pour s’offrir des vacances (55 %) ou procéder à des rénovations domiciliaires (44 %).
  •  Huit propriétaires sur dix sont disposés à couper dans leurs dépenses discrétionnaires (sauf le téléphone et l’Internet) pour rembourser leurs dettes. La moitié d’entre elles (4 personnes sur 10) couperait dans les sorties au restaurant et les cafés/collations quotidiens et l’autre moitié, dans les dépenses de divertissement comme l’achat de billets de cinéma, de concert ou d’événements sportifs.
  • 56 % des répondants ont indiqué qu’ils ont réduit leur endettement durant la dernière année, alors que seulement 51 % l’avaient fait l’année précédente. De plus, huit propriétaires sur dix ont dit qu’être libérés de leurs dettes ou éviter de contracter des dettes figurent en tête de leurs priorités financières.
  • Pour terminer, plus du tiers des répondants ont affirmé qu’ils auraient des difficultés financières si leurs versements hypothécaires augmentaient de seulement 10 %, tandis que 15 % ont indiqué qu’ils ne peuvent se permettre quelque hausse que ce soit.»

Je suppose que vous vous reconnaissez quelque part là-dedans. Chacun des propriétaires détenteurs d’une hypothèque la gère à sa manière.

Rick Lunny, président et chef de la direction de la Banque Manuvie du Canada, se montre optimiste: « Ces résultats sont encourageants. Il est essentiel de gérer efficacement ses dettes pour jouir d’une situation financière saine à long terme. On constate d’ailleurs que de nombreux Canadiens profitent des faibles taux d’intérêt actuels pour réduire leur endettement», dit-il.

Photo: iStockphoto

 

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone