L’hiver s’éloigne, la maison se rapproche

IStockphoto (tous droits réservés)
IStockphoto (tous droits réservés)

Le printemps tant attendu fera bientôt rigoler les caniveaux. Pendant ce temps, une légion de propriétaires et de futurs propriétaires se creuseront les méninges pour tenter de tirer le meilleur parti possible de leur prochain achat. Sur le plan financier à tout le moins.

BMO nous rafraîchit la mémoire en signalant que la mise de fonds reste le pivot d’un achat bien articulé.

« Parmi les nombreuses considérations dont l’acheteur potentiel d’une maison doit tenir compte, la plus importante est sans contredit la constitution d’une mise de fonds substantielle », affirme Laura Parsons, spécialiste – Prêts hypothécaires à BMO Banque de Montréal. « En se constituant une mise de fonds plus importante, l’acheteur pourra emprunter moins et réduira d’autant les coûts globaux liés à l’habitation ».

La mise de fonds, indique Mme Parsons dans le communiqué de presse, oscille généralement entre 5 et 20% du prix d’achat. Si elle est inférieure à 20%, il faut payer l’assurance prêt hypothécaire qui viendra gonfler la somme totale, ajoute-t-elle.

Voici les conseils de BMO pour la constitution d’une mise de fonds:

Programme d’épargne automatique

  • En adhérant à un programme d’épargne automatique, vous transférez automatiquement un montant que vous pouvez vous permettre épargner chaque mois de votre compte de chèque vers un compte d’épargne à intérêt élevé. Les cotisations que vous faites à un REER sont déductibles d’impôt et peuvent contribuer à réduire vos impôts sur le revenu.
  • L’épargne personnelle et d’autres sources de revenus, comme les primes ou les remboursements d’impôt, peuvent aussi faire une grande différence.

Mise à profit d’un régime enregistré d’épargne-retraite

  • En vertu du Régime d’accès à la propriété de l’Agence du revenu du Canada, les particuliers peuvent retirer à l’abri de l’impôt jusqu’à 25 000 $ de leur régime enregistré d’épargne-retraite pour s’acheter une nouvelle maison.
  • Le titulaire qui puise dans son REER pour se constituer une mise de fonds doit rembourser le retrait en montants égaux sur une période de 15 ans, à compter de la deuxième année suivant le retrait. Cliquez ici pour obtenir de plus amples renseignements sur le Régime d’accès à la propriété de l’Agence des douanes et du revenu du Canada.

Compte d’épargne libre d’impôt (CELI)

  • Le compte d’épargne libre d’impôt (CELI) permet aux Canadiens d’épargner en investissant jusqu’à 5 500 $ par année sans payer d’impôt sur l’argent accumulé ou retiré, ce qui en fait un outil fiscalement avantageux pour augmenter une mise de fonds. Cliquez ici pour vous renseigner davantage sur le CELI.

Fonds reçus en cadeau

  • L’argent qu’on vous offre en cadeau est admissible à votre mise de fonds à condition que vous n’ayez pas à le rembourser. La personne qui vous offre les fonds en cadeau doit remplir et signer une lettre de don que vous devez présenter au prêteur aux fins de vérification.

Pour en savoir plus : BMO.

Photo : iStockphoto LP

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone