Leurs maisons voguaient sur la mer

Je sais, ça ne fait pas sérieux de parler d’eux. Pourtant, ils n’avaient pas de maison! Nulle part! Pour la simple raison qu’ils étaient des hors la loi et qu’ils risquaient de se faire pendre haut et court s’ils débarquaient sur la terre ferme. Donc, ils vivaient sur la mer pendant de longues périodes. Comment faisaient-ils pour survivre? Je veux parler des pirates bien sûr!

J’ai farfouillé et voilà en gros ce que j’ai trouvé.

Comme dans une maison traditionnelle, chacun des pirates avait ses travaux ménagers à effectuer sur le navire: nettoyage du pont pour éviter les glissades, entretien des dortoirs, préparation des repas. Et que mangeaient-ils au juste? Des biscuits secs en quantité industrielle. Et du poisson.

Lorsqu’ils mettaient pied à terre dans une crique isolée ou chez une connaissance, ils faisaient monter plusieurs cochons à bord qu’ils tuaient une fois au large pour manger. Ils faisaient monter des poules aussi qu’ils enfermaient dans des cages. Sur la terre, ils chassaient des bêtes comme des bœufs sauvages. La tortue de mer constituait un régal!

Ils volaient aussi des provisions qu’ils s’empressaient de monter à bord avant de prendre le large. Pour éviter le scorbut, ils se gavaient d’oranges et de citrons quand l’occasion se présentait.

Tant qu’à être à terre, ils en profitaient pour effectuer les travaux de réparation qu’exigeait le navire. Ils le débarrassaient des algues qui s’agglutinaient à la coque.

Une fois au large, ils partaient pour des semaines, parfois des mois. Leurs navires étaient leurs résidences.

Pour se détendre, les pirates déployaient des hamacs et se laissaient bercer par le roulis de la mer. Un fantasme auquel rêvent beaucoup d’adeptes du cocooning.

Si vous aimez les histoires insolites concernant l’habitation ou les histoires de stars d’Hollywood, cliquez sur la section Saviez-vous que…Et gâtez-vous!

(Photo tirée du film Le pirate des Caraïbes)

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone