L’été tire à sa fin, le chalet ferme ses portes

La fête du Travail approche et beaucoup de propriétaires de chalet profitent du long congé pour plier bagages et rentrer en ville. Les autres emboîteront le pas dans les semaines qui suivront. Bientôt, les quais seront déserts. Il faut donc ranger le chalet pour l’hiver.

Remarquez qu’avec un mois de septembre qui démarre en beauté et les belles températures annoncées pour les prochains jours, peut-être que certains céderont à la tentation de rester un peu plus longtemps.  

Voici une liste d’observations à suivre, surtout si, nouveau propriétaire, vous quitter le chalet pour la première fois.

 

-Réduire le chauffage à environ 10 degrés, pas plus bas.   

 

-S’assurer qu’il ne reste aucune trace d’eau dans le chalet en fermant l’entrée d’eau, en vidant le chauffe-eau débranché, en laissant les robinets s’écouler jusqu’à épuisement, en vidant le réfrigérateur, les drains et le réservoir de toilette, en retirant les rondelles d’étanchéité, etc. La moindre goutte d’eau qui se transformera en glace peut causer beaucoup de dommages. L’eau doit disparaître complètement, quitte à utiliser une ventouse.  

 

-Verser de l’antigel dans les canaux et la toilette.

 

-Fermer les fusibles et la valve de gaz propane.

 

-Protéger l’entrée d’eau du froid en la couvrant d’un tissu épais. 

 

-Pour ne pas attirer un ami rongeur, ne laisser aucune trace de nourriture et redresser le matelas contre le mur pour éviter qu’une bestiole ne se faufile entre le matelas et le sommier.

 

-Boucher la cheminée avec un capuchon et colmater portes et fenêtres pour mettre la neige, le froid et l’eau hors d’état de nuire.  

 

-Rapporter tous les objets de valeur et les appareils électroniques à la ville.

 

-Ouvrir les rideaux un tantinet pour montrer aux voleurs qu’il n’y a rien à voler.  

 

-Demander à un voisin qui passe l’hiver à son chalet de faire un tour près du vôtre s’il est un adepte de la marche quotidienne.

 

-Si le chalet s’élève sur un terrain argileux, consulter un spécialiste de l’environnement qui vous montrera comment tirer profit des gouttières au maximum. Plus la terre boit de l’eau, plus les fondations resteront solides, moins vous aurez de fissures ou de mouvements de terrain durant la saison hivernale.

 

(Source CAA Habitation Québec)

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page