Les vertus écologiques du bois

Le bois est le seul matériau entièrement renouvelable et capable de fixer le gaz carbonique, un atout non négligeable dans la lutte planétaire contre le réchauffement climatique.

Le bois est un être vivant, donc doué d’une grande capacité d’adaptation aux conditions du monde extérieur : lumière, chaleur, humidité.

En dépit de sa légèreté, le bois est résistant. Il vieillit bien, comme le bon vin, et traverser les siècles n’est pas une épreuve pour lui. Il compte donc parmi les matériaux les plus durables.

Vous voulez emprunter le virage écologique? Vous ne pouvez pas vous tromper avec le bois. Mais il faut un minimum de connaissances pour ne pas se laisser duper.

Le produit écologique idéal répond à quatre exigences: le matériau provient de la région que vous habitez, il est fabriqué à proximité, il est sain et durable et on peut le recycler. La réponse du bois à ces exigences est excellente.

iStock
iStock

Mais le monde écologique idéal n’existe pas encore. Pour le moment, il s’agit de s’efforcer d’être le plus écologique possible. À cela s’ajoute une variable assez importante : le budget. Si certains produits sont accessibles financièrement, d’autres le sont moins. Il en va de même pour le bois.

L’utilisation du bois est multiple: revêtement extérieur, charpente, ossature, parquet, lambris, meubles. Mais il faut se montrer prudent lorsque la décoration entre en jeu. L’acajou, le teck et l’ébène sont des bois formidables et hautement esthétiques, mais leur vertu écologique est moindre que l’érable ou le chêne car ils proviennent de l’extérieur du pays. Le pin, par contre, est recommandé.

Côté meubles, il faut opter pour le bois massif, donc éviter ce qui est aggloméré (matériaux composites), histoire de protéger sa santé. C’est encore mieux si le meuble se compose d’éléments recyclés. Un conseil : fuyez tout ce qui contient du formaldéhyde. Il existe des meubles purement écologiques, certes, mais ils ne sont pas à la portée de tous les budgets.

Une utilisation toute récente du bois gagne en popularité: celle des panneaux isolants en fibres de bois. Excellents pour l’insonorisation et contre le froid en hiver et la chaleur en été. Aucun impact négatif sur la santé. Dans la mesure du possible, évitez ceux qui renferment des couches d’asphalte et d’aluminium.

Il y a aussi les panneaux OSB, un dérivé du bois structuré en lamelles. Ils sont souvent certifiés LEED. Ils sont préférables aux panneaux de contreplaqué. Et moins chers aussi. Un conseil : écartez tout ce qui contient de l’urée formaldéhyde.

Très répandu en Europe, la laine de bois prend racine au Québec. Elle est constituée de fibres de bois de récupération. C’est un excellent isolant naturel. On utilise les panneaux pour l’isolation des murs, cloisons, planchers, combles.

Si vous voulez emprunter le virage écologique, ou mieux le négocier, nous vous conseillons les deux références ci-dessous. Elles sont riches en informations de toutes sortes et tout est clairement expliqué.

Références:

http://www.ecohabitation.com/

Bricoler sain pour mieux vivre chez soi, Marcel Guedj, Fleurus, 2009, 253 pages

Photo: iStock.com

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone