Les ventes bondissent à Montréal

Par rapport à mars 2014, les ventes résidentielles ont bondi de 6% dans la grande région de Montréal au mois de mars. Selon la Chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM), il s’agit du mois le plus actif depuis deux ans.

iStockphoto LP
iStockphoto LP

«Les baisses récentes des taux hypothécaires consentis par les prêteurs ont finalement fait sentir leurs effets sur le marché, plusieurs consommateurs étant convaincus qu’il s’agit d’un moment opportun pour acheter une propriété », affirme Patrick Juanéda, président du conseil d’administration de la CIGM.

La Rive-Nord est le seul secteur du Grand Montréal à ne pas avoir bénéficié du regain de vie alors que les ventes ont chuté de 5%. Tous les autres secteurs ont connu une hausse, surtout la Rive-Sud avec une augmentation de 17 %. Suivent l’île de Montréal avec 7 %, puis Laval et Vaudreuil‑Soulanges avec 2 %.

Les ventes de copropriété et de l’unifamiliale ont augmenté de 7%. Celles de plex ont enregistré un recul de 7 %. Même pourcentage, mais performance différente.

Toujours à l’échelle de la grande région de Montréal, le prix moyen de l’unifamiliale se situe maintenant à 285 000 $, celui de la copropriété  à 235 000 $ et celui du plex à 445 000 $.

Le nombre d’inscriptions de propriétés à vendre au système Centris  a connu une hausse de 5 %, toujours par rapport à mars 2014.

Ces statistiques du marché immobilier résidentiel sont tirées de la base de données provinciale Centris® des courtiers immobiliers. Centris.ca est le site Web de l’industrie immobilière québécoise où figurent toutes les propriétés à vendre par les courtiers immobiliers au Québec.

Pour plus d’infos, vous pouvez consulter le site www.indicedesprixdesproprietes.ca.

Vous pouvez aussi accéder aux statistiques du mois de mars 2015, cliquez ici et au cumulatif de 2015, cliquez ici.

Photo: iStockphoto

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone