Les regrets des baby-boomers

Si c’était à recommencer, les baby boomers investiraient davantage dans l’immobilier. S’ils avaient une deuxième chance de planifier leur retraite, 35% d’entre eux opteraient pour l’immobilier comme type de placement, 31% pour les certificats de placement garanti et 20 % pour les liquidités.

Source : iStockPhoto

Quels conseils les baby boomers ont-ils l’intention de donner aux jeunes d’aujourd’hui en matière de planification de la retraite? 45% d’entre eux leur suggèrent de rembourser le prêt hypothécaire le plus rapidement possible. Si la proportion semble considérable, sachez que le remboursement accéléré de l’hypothèque vient au dernier rang derrière l’ouverture rapide d’un REER avec une cotisation régulière (59%), un compte d’épargne libre d’impôt avec un investissement maximum chaque année (53%) et l’élaboration d’un plan financier (50%).

Ces données proviennent d’un sondage national mené par BMO Groupe financier sur le régime enregistré d’épargne-retraite.

« L’achat d’une maison peut être une des décisions financières les plus importantes qu’une personne puisse prendre et cet investissement peut représenter un pécule de retraite considérable plus tard dans la vie de l’investisseur, selon Laura Parsons, experte hypothécaire, BMO Banque de Montréal. Cependant, il est essentiel que les Canadiens évitent d’avoir à rembourser un prêt hypothécaire pendant leurs années de retraite. Une façon d’y arriver consiste à choisir une période d’amortissement plus courte – de préférence d’au plus 25 ans – ce qui permet de réduire les frais d’intérêts de plusieurs milliers de dollars qui pourront être investis directement dans l’épargne-retraite. »

Mise à part la région de l’Atlantique, c’est au Québec que les baby boomers éprouvent les regrets les moins vifs en matière d’investissement immobilier car la proportion est de 36%, loin derrière les baby boomers de la Colombie-Britannique (59%), des Prairies (50%), de l’Ontario (45%) et l’Alberta (40%).

Même observation du côté du remboursement accéléré de l’hypothèque. Les regrets sont de 58% chez les baby boomers de la Colombie-Britannique, 53% dans les Prairies, 52% en Alberta, 48% en Ontario et, loin derrière, 34% au Québec et dans les provinces de l’Atlantique.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone