Les peaux animales dans votre déco

Anita était une adolescente romantique. Elle lisait des romans à l’eau de rose et regardait des films du même genre. Elle était témoin de scènes torrides (à l’époque du moins) se déroulant devant un feu de foyer, les protagonistes étendus sur une peau d’ours, assez souvent de couleur blanche. Anita se promettait bien que lorsqu’elle  serait grande, elle aussi aurait sa peau d’ours sur laquelle s’allonger avec son amoureux.

Devinez quoi? Anita n’a jamais eu de peaux d’ours devant son foyer. Les temps changent, les goûts aussi. En fait, elle est devenue plus pragmatique. Elle ne voulait pas nettoyer régulièrement une fourrure blanche susceptible de récolter cendres et petits copeaux de bois. Mais les peaux animales demeurent prisées en décoration, qu’elles soient naturelles ou pas.

Ceux qui croient que les peaux d’animaux ne conviennent qu’aux décors champêtres seront surpris de l’allure moderne que peut prendre une pièce où s’allonge une peau animale. Regardez la photo ci-jointe. N’est-ce pas résolument tendance, tout en noir et blanc?

Dernièrement, Anita a vu de beaux fauteuils recouverts d’un tissu imitant le léopard. Étonnant! Elle avoue que si elle ne les avait pas vus, à côté d’un canapé noir, le tout installé dans une pièce couleur caramel, elle n’aurait pu imaginer une telle élégance.

iStockphoto
iStockphoto

iStockphoto
iStockphoto

Parfois, c’est par l’entremise d’accessoires discrets que la touche animale se présente. Un revêtement d’abat-jour, des rideaux ou des coussins peuvent apporter une note de suavité et de chaleur à la pièce. Ou encore un beau jeté en simili fourrure, à disposer sur votre fauteuil préféré. Le noir rappelle le vison et le blanc la fourrure de lapin. On peut aussi le déposer en travers du lit, ce qui donne un aspect très chic.

Chez des amis où elle avait été invitée à partager le repas, Anita a aperçu sur un mur du salon une peau d’animal d’une forme particulière. Il lui a fallu un certain temps avant de se rendre compte qu’il s’agissait d’une peau de kangourou, vestige d’un voyage en Australie. Cela remonte à plusieurs années. L’importation est-elle toujours permise aujourd’hui? Peut-être pas.

Le dernier coup de cœur  d’Anita: un magnifique coussin recouvert de fourrure de renard roux. Élégant, réconfortant et se mariant tellement bien avec le canapé! Anita cherche toujours une version synthétique, question de satisfaire son âme écolo et son portefeuille.

Il reste toujours à Anita la possibilité de trouver des tissus imitant les peaux animales et les fourrures dans les magasins de tissus. Beau, bon et pas mal moins cher. Si elle tient à l’authenticité de la fourrure, elle trouvera des manteaux de fourrure véritable dans plusieurs friperies pour presque rien. Il n’en tient qu’à elle de les découper en forme désirée. Par exemple, en forme de peau entière naturelle. Si le découpage n’est pas symétrique, c’est parfait. Cela fera plus « naturel ».

 

Photos : iStockphoto LP

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone