Les mises en chantier vont se multiplier

L’année 2010 verra 49 500 mises en chantier apparaîtreau Québec dans le secteur résidentiel, une hausse de 14,05% comparativement à2009. Ce sera la meilleure performance depuis 2005 où l’on avait vu 50 910unités de logement se construire. 

Ces prévisions proviennent de l’Association provinciale desconstructeurs d’habitations du Québec (APCHQ).

Les faibles taux d’intérêt sont le facteur principal decette explosion de mises en chantier. Par contre, l’APCHQ prévoit unralentissement des mises en chantier en 2011, soit une baisse de 8,85% parrapport à 2010. 

« Cette baisse s’explique par une accalmie de lademande, par un marché de l’habitation où le nombre de mises en chantier tendvers le niveau de création de ménages, de même que par une croissanceéconomique plutôt modérée pour l’ensemble du Québec », explique-t-on dansle communiqué de presse. « Malgré cette baisse, l’industrie de laconstruction résidentielle profitera encore de l’effet des taux hypothécaireshistoriquement faibles et connaîtra, en 2011, une performance supérieure à samoyenne des dix dernières années, qui est de 44 221 unités ».

Toujours en 2011, l’APCHQ s’attend à ce que le marché soitfouetté par une augmentation de la demande au niveau des logements collectifsau détriment des habitations individuelles. Globalement, les régions duSaguenay, de Sherbrooke et de Trois-Rivières sont appelées à connaître unebaisse marquée.  

« Les mises en chantier de ces trois régions devraientrespectivement diminuer de 22,43 %, 19,27 % et 17,10 % par rapport auxprévisions de 2010 » lit-on dans le communiqué.

Pour consulter le document dans sa totalité : www.apchq.com/presse (section« Espace de téléchargement »).

L’APCHQ transige avec plus de 17 000 entreprises réunies ausein de 15 bureaux régionaux. Elle dispose d’un programme privé de garantie surles bâtiments résidentiels neufs et d’un plan de garantie couvrant les travauxde rénovation. Elle est le maître d’œuvre de la bannière Réno-Maître.L’Association et ses membres effectuent 76 % des travaux en habitation auQuébec. Étant le seul agent négociateur patronal des relations de travail dansle secteur résidentiel, elle représente 13 000 employeurs qui embauchent plusde 50 000 salariés.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone