Les merveilleuses tables d’Amandine

iStockphoto LP
iStockphoto LP

Anabel recevait des amis vendredi dernier. Elle avait monté la table la veille avant d’aller au lit. Tout était bien placé. Ni trop à droite, ni trop à gauche. Anabel aime les protocoles.

Faute de budget, elle ne peut se permettre de faire des fantaisies. Pour le moment, l’étiquette reste classique. Le jour où les sous pleuvront, soyez certains que la table d’Anabel se métamorphosera. Je la connais depuis des années. Elle est la fille de ma conjointe.

Récemment, j’ai laissé traîner sur la table de la cuisine le bouquin Les tables d’Amandine. Ai-je besoin de vous dire qu’Anabel n’a pas tardé à l’ouvrir!

Avant de vous parler d’Amandine, il faut que je vous dise que, jadis naguère autrefois, je plaçais les billets portant sur la décoration des tables dans la section art de vivre du blogue. Avec le temps, j’ai fini par comprendre que l’art de monter une table pour les invités est le geste d’un décorateur. J’ai remarqué que ceux et celles qui aiment monter des tables pour invités sont, la plupart du temps, des passionnés de déco. Maintenant je place ces billets dans la section décoration.

Et si j’avais encore des doutes récemment, le bouquin Les tables d’Amandine m’a convaincu une fois pour toutes. Dorénavant, je serai inébranlable.

Les tables d’Amandine est certainement le guide le plus rafraîchissant, le plus fantaisiste et le plus original qu’il m’ait été donné de lire jusqu’’à maintenant sur le sujet.

Pour vous donner une idée de l’imagination d’Amandine, je vous cite quelques objets qui n’ont rien à voir avec le traditionnel pliage de serviette ou le napperon:

un globe terrestre, des lunettes, des capsules de bouteille, une planisphère, un drapeau, des boutons en breloques, des oiseaux en porcelaine, des pendeloques des pièces de Scrabble. L’utilisation que fait Amandine de tous ces objets disparates nous arrache un sourire. À vous de les découvrir en parcourant le livre.

Si vous aimez «patenter» des montages minuscules, vous serez servi car quelques-unes des nombreuses idées d’Amandine requièrent un brin de bricolage. Rien de très compliqué. Même les enfants peuvent y participer. Les noms de ces montages piquent la curiosité: l’élégante pyramide, le menu angélique ou encore les bouteilles fantaisie.

Les titres des chapitres illustrent aussi la capacité d’émerveillement d’Amandine: un copieux petit-déjeuner, les 18 ans de Neilly, tour du monde, sur des charbons ardents. Les fêtes de Noël et du Nouvel An n’y échappent pas.

Les amateurs d’histoire aimeront les anecdotes racontant l’origine de certains ustensiles ou matériaux, comme l’assiette et la fourchette.
Vous savez quoi? Mon petit doigt me dit qu’Anabel a engrangé plusieurs idées en parcourant les photos. Peut-être a-t-elle fait sienne la maxime d’Amandine: «Mettez-un peu de vous dans chaque table.»

Référence: Régine Geerts, Les tables d’Amandine, idées de décor pour recevoir, Éditions Marie-Claire, 2013, 139 pages

Photo Istock LP

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone