Les jeunes préfèrent les plus âgées

Intrigué, le TD Canada Trust a décidé de sonder les Canadiens afin de connaître les préférences chez les jeunes et les aînés quand vient le moment d’acheter un logement. Sont-elles semblables ou différentes? La conclusion est surprenante: les jeunes trouvent les vieilles maisons plus attrayantes tandis que leurs aînés préféraient dans leur tendance jeunesse des maisons plus fraîches.   

Près de la moitié des Canadiens âgés de 18 à 34 ans ont acheté une première maison dont la construction remontait à plus de 21 ans. Ceux de 55 ans et plus avaient opté pour des maisons plus récentes. En fait, seulement un aîné sur quatre avait acheté comme première maison une résidence de plus de 21 ans.

Les jeunes sont plus enclins à acheter comme première maison une propriété exigeant des rénovations, soit 35 % comparativement à 24 % des Canadiens maintenant âgés de 55 ans et plus, qui ont fait le même choix lorsqu’ils ont acheté leur première maison. Plus fougueux de nature, les jeunes n’hésitent pas à se retrousser les manches pour se taper des travaux de rénovation, d’autant plus que la maison leur revient moins chère. 

L’emplacement de la première maison est la priorité numéro un chez les jeunes, soit 78 % comparativement à 70 % chez les 35 à 54 ans et 64 % chez les 55 ans et plus. Les jeunes ont aussi un faible pour la ville, soit 64 % comparativement à 55% chez les 35 à 54 ans et 50 % chez les 55 ans et plus. Concernant la banlieue, c’est 28 % chez les jeunes comparativement à 35 % chez les 55 ans et plus.

Quant au type de propriété acheté, les jeunes de 18 à 34 ans penchent davantage pour une copropriété comme première maison (18 % contre 9 % des Canadiens). Par contre, la majorité d’entre eux ont opté pour une maison dans une proportion de 65% comparativement à 88% chez les 55 ans et plus.  

Donnée intéressante : 70% des acheteurs de première maison, toute génération confondue, ont préféré la maison au condo. Ce qui fait dire aux experts de TD Canada Trust que « même si le nombre de copropriétés offertes n’a jamais été si élevé au Canada, les nouveaux acheteurs d’aujourd’hui recherchent encore des maisons traditionnelles, peu importe l’âge ou l’emplacement de la propriété ».

Le mot de la fin revient à Chris Wisniewski de chez TD Canada Trust : « Bien des gens sont portés à croire que les jeunes Canadiens achètent d’emblée une copropriété abordable comme première demeure en milieu urbain, mais cette étude et nos propres données montrent que ce n’est pas le cas. Acheter en milieu urbain signifie souvent opter pour une maison plus âgée qui doit être rénovée. Un grand nombre d’acheteurs veulent donc effectuer des travaux de rénovation rapidement après l’achat. »

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone