Les dangers d’un air trop sec

Source: iStockphoto LP

Ma jeune voisine a récemment acquis un humidificateur pour la chambre du petit Rémi. Elle s’en félicite chaque jour. Il dort toute la nuit maintenant. Les parents aussi.

L’air sec de nos maisons a pour effet d’assécher nos muqueuses, les rendant alors plus vulnérables à l’irritation, selon CAA-Québec. Tout ce qu’il faut pour créer les conditions favorables aux rhumes, grippes et autres affections respiratoires.

De plus, un environnement trop sec asséchera votre peau, irritera votre gorge et pourra même provoquer des saignements de nez. Et il n’y a pas que les humains qui sont affectés par la sécheresse de l’air. Cet environnement trop sec ira puiser l’humidité là où elle se trouve, comme dans vos meubles en bois ou vos planchers de bois francs qui peuvent alors fendiller. Même vos plantes préférées auront mauvaise mine. Vous pensiez avoir  perdu votre pouce vert? Détrompez-vous! Le responsable est bien présent, mais invisible.

Mais vous n’avez pas dit votre dernier mot. Aux grands maux les petits moyens. Il n’est pas très compliqué de remédier à cette situation.

Tout d’abord, vérifiez le taux d’humidité réel de votre habitation. Parfois la sensation de sécheresse que vous ressentez  peut ne pas  être en lien avec le taux d’humidité. Il existe un appareil appelé hygromètre qui sert à le mesurer. Il est recommandé de viser un taux d’humidité situé entre 30% et 50%.

S’il s’avère que l’air ambiant est trop sec, l’utilisation d’humidificateurs portatifs peut rétablir la situation. Ils se présentent en 3 catégories.

Les humidificateurs à vapeur chaude agissent en émettant un jet dans l’air. Ils permettent aussi l’ajout de solution médicamenteuse qui sera vaporisée dans l’air afin d’apporter un soulagement au rhume, par exemple.

Toutefois, la prudence s’impose lorsqu’il est question de chaleur. Les petits doigts d’enfants peuvent subir des brûlures s’ils s’aventurent dans les parages. À garder hors de la portée des petits.

Il y a aussi les humidificateurs à vapeur froide. Ils sont simples et sécuritaires, à condition de bien respecter les consignes d’entretien. Santé Canada recommande de ne jamais laisser de l’eau dans le réservoir entre deux utilisations. L’eau stagnante favoriserait le développement de bactéries qui seraient projetées dans l’air par la suite, pouvant ainsi affecter la santé des gens souffrant d’asthme ou d’autres affections respiratoires. Ce n’est pas ce qu’on recherche, alors on nettoie bien le récipient à chaque usage.

Finalement, il y a les humidificateurs à ultrasons. Ils projettent une fine bruine dans la pièce. Toutefois, ils propulsent dans l’air de minuscules particules, du même genre que celles provoquant de l’accumulation de tartre dans la bouilloire.

Les personnes particulièrement sensibles pourraient en être affectées, c’est pourquoi les appareils ont un filtre qui retient la plupart de ces particules. L’utilisation d’eau distillée est préférable à l’eau du robinet pour limiter l’impact.
Pour de plus amples renseignements, vous pouvez consulter les sites de: CAA Québec et Santé Canada

Source photo : iStockphoto LP

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone

Une réflexion sur “ Les dangers d’un air trop sec ”

Les commentaires sont fermés.