Les condos pleuvent sur le marché

Via Capitale
Via Capitale

Pour un treizième trimestre consécutif, le volume de copropriétés à vendre a bondi sur le marché, soit 21% au cours du troisième trimestre 2013 comparativement au même trimestre en 2012, selon les plus récentes statistiques de Centris.

Par ailleurs, le nombre total de propriétés résidentielles à vendre augmentait également pour un treizième trimestre consécutif, soit une hausse de 11%. Le volume d’unifamiliales a connu une hausse de 8% et celui des plex 6%.

Le nombre de ventes de propriétés résidentielles est resté pratiquement le même, mettant fin à quatre trimestres consécutifs de baisses. Le plex et la copropriété  ont enregistré des hausses respectives de 8 % et de 3 %.  Celui de l’unifamiliale n’a pas bougé.

Toujours à l’échelle provinciale, seules les régions de Montréal (+ 2 %) et de Gatineau (+ 1 %) affichent une hausse au chapitre des transactions résidentielles.

Le prix médian des unifamiliales vendues a progressé de 2 %, une première en 2013. « Après un début d’année où le prix médian des maisons avait stagné, la croissance des prix a repris et devrait atteindre 2 % pour l’ensemble de l’année 2013 », prévoit Paul Cardinal, directeur du service Analyse de marché à la Fédération des chambres immobilières du Québec.

Voici les faits saillants par région métropolitaine:
Gatineau: les plex ont enregistré une hausse de ventes de 14 % tandis que le nombre de propriétés à vendre augmentait de 19 %.

Montréal: une troisième hausse consécutive du nombre de propriétés à vendre, cette fois-ci de 15%, et une première hausse du volume de transactions après quatre baisses consécutives.

Québec: le volume des ventes est à la baisse pour un cinquième trimestre consécutif avec un taux de 2%.

Saguenay: diminution  de 22 % du nombre de ventes ce qui représente une cinquième baisse consécutive, et un prolongement du délai de vente moyen de 15 jours, alors qu’il fallait en moyenne 99 jours pour vendre une propriété.

Sherbrooke: la région vedette du deuxième trimestre 2013 a vu son nombre de propriétés offertes baisser pour la première fois (1%) au cours des deux dernières années, alors que le prix médian de l’unifamiliale a bondi de 12 %,  soit la plus forte hausse trimestrielle depuis fin 2010.

Trois-Rivières: quatrième baisse consécutive  en ce qui a trait au nombre de transactions résidentielles et deuxième hausse au chapitre du volume des propriétés à vendre, soit 21%.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone