Les aventuriers du design perdu!

 

 

On ne rénove pas un hall d’entrée comme celui du célèbre Empire State Building, édifice figurant parmi les sept merveilles du monde moderne selon l’American Society of Civil Engineers, comme on rénove un salon ou une chambre à coucher chez soi. D’ailleurs, on parle ici de restauration et non de rénovation. Et la façon qu’on s’y prend a de quoi nous épater!

Allez savoir pourquoi, mais le hall que l’on voit aujourd’hui à l’entrée de l’Empire State Building n’est pas tout à fait conforme à celui datant de 1931, année de l’inauguration de l’immeuble.

À l’origine, le plafond du hall était un ciel composé de feuilles d’aluminium aux reflets dorés d’où s’éclataient des soleils levants et des étoiles, laissant voir des engrenages et des roues industrielles. N’oubliez pas que nous étions en 1931, époque où l’on vénérait la machine sous toutes ses formes.

Dans les années 60, le plafond d’origine a été sacrifié au profit d’une oeuvre plus moderne, soit un plafond suspendu, constitué d’un panneau acrylique doté de luminaires fluorescents. Ça faisait « in » à l’époque! Mais artistiquement parlant, c’était un sacrilège!

Et ce n’est pas tout! Lors de la construction du hall, les maçons avaient travaillé le marbre de manière à lui donner un effet miroir à travers duquel on apercevait les nervures du matériau. C’était la technique de l’appareillage retourné qui consistait à jouer avec les tranches d’un bloc de marbre. Malheureusement, au fil des années, des pièces de marbre ont été enlevées, ou carrément endommagées, toujours dans le but de donner au hall un look plus contemporain. 

D’autres détails d’architecture, des travaux de finition et même des concepts d’éclairage unique ont également disparu avec le temps. Le design des vitrines aurait aussi été massacré à certains endroits.

Heureusement, les propriétaires actuels ont eu la brillante idée de recréer la splendeur d’antan du fameux hall qui, comme tout l’immeuble, affiche une architecture de style Art Déco.

Comment ont-ils procédé? Ils ont créé une équipe de choc composée d’architectes, d’historiens, d’artistes et d’artisans spécialisés, la plupart de renommée mondiale, et leur ont donné pour mission de faire revivre le hall des années 30.

Tout ce beau monde a farfouillé dans des documents et des photos de l’époque, consulté les bleus d’origine, observés des éléments architecturaux similaires autour d’eux. On dit que les historiens ont parcouru le monde pour ramener aux propriétaires des échantillons sur lesquels ils se sont fondés quand venait le moment de prendre les décisions.     

Remarquez que la mission de cette équipe choc couvre l’Empire State Building de la tête aux pieds puisque les propriétaires ont annoncé qu’une somme de 550 millions $ sera dépensée pour redonner à cet icône de l’immobilier international un look rafraîchi.

 

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone