L’électroluminescence existe depuis…

Combien d’années croyez-vous? 10, 20, 30, 40, 50, 60, 30, 80, 90 ou plus? Il est question ici de ces feuilles lumineuses minces pouvant prendre la forme, la dimension ou la couleur désirée.

En mai 1958, Sélection du Reader’s Digest[1] parlait de révolution dans les lampes électriques, celle de la lampe électroluminescente. On prévoyait même la disparition des lampes à cordon à cette époque. Ce type d’éclairage était à l’étude depuis une dizaine d’années dans de grandes sociétés. Une mince plaque de métal émaillé ne nécessitant pas d’ampoule ni de tube pouvait résister au choc et éclairer pendant plusieurs années!

Lampe électroluminescence de 1960. Photo de Robert Cailliau Wikipedia

Mince, la feuille lumineuse pouvait s’encastrer à l’endroit désiré. De plus, on mettait en relief l’élimination de l’éblouissement produit par l’éclairage conventionnel. La luminosité de ces lampes révolutionnaires est uniforme et ne nécessite pas d’abat-jour ou de diffuseur pour répartir la lumière. Je ris en écrivant ces mots. Je me déplace justement pour éviter l’éblouissement de ma propre lampe halogène pour mieux lire les pages jaunies et lustrées de ce mensuel si populaire jusqu’à la venue d’internet.

C’est en 1936 que Georges Destriau, un physicien français, découvrit accidentellement que la luminescence pouvait être obtenue sous l’influence du courant alternatif.  Il poursuivit ses recherches et les fabricants de produits d’éclairage développèrent leurs produits respectifs.

On découvre aussi dans cet article que la compagnie Sylvania – toujours existante –  avait mis en service plus de 300 000 lames éclairantes pour les interrupteurs, cadrans de réveil, etc. La consommation de certaines lampes allumées à tous les soirs était évaluée à cinq cents par an.

Grâce à Wikipedia et au donateur de photo Robert Cailliau, vous avez la chance de visualiser une lampe de nuit électroluminescente de 1960. Son diamètre est de 59 mm. Elle consomme 0,08 W.

Dans le site internet de Sylvania, je n’ai pas trouvé de lampes luminescentes pour grand public qui remplaceraient nos lampes à cordon. Un autre site en offre pour les commerces : PLV Dynamiques.

Comment cela se fait-il que les lampes à cordon soient encore majoritaires sur le marché? Qui n’aimerait pas s’amuser à créer la forme de ces sources d’éclairage pour son décor? Lors de vos travaux de rénovation, il pourrait être intéressant de penser à encastrer une feuille lumineuse derrière une fausse fenêtre. L’impression d’être en plein jour égaiera des coeurs.

[1] Article de Harland Manchester, page 100 du Reader’s Digest de mai 1958.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone