Le taux fixe: le chouchou des propriétaires

 

D’après une enquête de l’Association canadienne des conseillers hypothécaires accrédités (ACCHA), menée en décembre, les propriétaires avaient opté pour l’hypothèque à taux fixe dans une proportion écrasante de 86%. Par contre, l’hypothèque variable effectuait une remontée à la fin de 2009 à la faveur d’un taux de 2,25% comparativement à 4% pour les taux fixes.

Les propriétaires ayant choisi le taux fixe avaient opté pour un terme de cinq ans et plus dans une proportion de 70%. Moins de 5%  avaient retenu un terme de deux ans ou moins. Conclusion : les emprunteurs refusent de jouer au yoyo hypothécaire. Ils y vont mollo. D’ailleurs, rapporte l’ACCHA, la plupart des propriétaires ayant contracté une hypothèque l’an dernier auraient pu emprunter davantage. Leurs moyens le leur permettaient. Mais ils ont préféré se montrer prudents. Vivre la tranquillité d’esprit!   

Écoutons Will Dunning, économiste en chef de l’ACCHA : «Chaque année, entre 2,5 % et 3 % des ménages canadiens achètent leur première habitation. Nos données indiquent que seul un faible pourcentage dépasse les limites. Leur nombre est d’environ 4000 ménages, soit une part infime des 13,25 millions de propriétaires d’habitations au Canada. Les risques sont encore plus faibles pour ceux qui ont emprunté durant les années antérieures. »

Il ajoute : « Même si les versements hypothécaires augmenteront probablement pour la plupart des emprunteurs, la hausse des revenus fera plus que compenser l’augmentation des versements hypothécaires. Dans l’ensemble, le risque lié à une hausse des taux hypothécaires paraît faible et contrôlable. »

L’ACCHA s’appuie sur des données recueillies auprès de ses entreprises membres qui, dans l’ensemble, ont accordé plus de 40 000 prêts hypothécaires totalisant 10 G$ en 2009 en achats d’habitations seulement, ce qui exclue les contrats de renouvellement et de refinancement. Ce volume équivaut au sixième de l’activité hypothécaire au pays en termes d’achat d’habitations.

Infos supplémentaires : www.caamp.org

(Photo Google)

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone