Le système de chauffage réclame de l’attention

« Ah que l’hiver tarde à passer » chantait Gilles Vigneault. Difficile de ne pas se montrer d’accord avec lui. Et l’hiver est encore plus long à passer si le système de chauffage se met dans la tête de vous tenir tête en pleine période de grand froid.

D’où l’importance de s’assurer que le système est à point avant que la bise ne soit venue. De toute façon, qu’il soit à air pulsé ou à eau chaude, au mazout, au gaz naturel, au propare, à l’électricité ou à la bi-énergie, le système de chauffage exige un examen annuel.

La Corporation des maîtres mécaniciens en tuyauterie du Québec (CMMTQ) vous facilite la tâche en mettant à votre disposition une liste des éléments à inspecter. Si vous ne pouvez ou ne voulez le faire vous-même, la CMMTQ vous propose de faire appel à un entrepreneur spécialisé.

À vérifier :

-l’étanchéité et la propreté de l’échangeur de chaleur de l’appareil;

-l’apport d’air dont dispose l’appareil à combustion pour suffire à son bon fonctionnement;

– l’étanchéité et la propreté du tuyau à fumée et de la cheminée;

-les différentes composantes de l’appareil et du réseau de distribution.

Pour les appareils au mazout, il faut :

-faire l’analyse de combustion et mesurer la teneur en CO des gaz, la température des gaz afin d’assurer un tirage adéquat de la cheminée, le tirage du tuyau à fumée et de la chambre à combustion de l’appareil, la densité de la fumée;

-procéder à l’ajustement des électrodes et vérifier l’état ainsi que les caractéristiques du gicleur;

– vérifier la condition de la chambre à combustion;

– s’assurer de l’ajustement adéquat de la pression de la pompe à mazout;

– vérifier les contrôles de sécurité et le système d’allumage;

-s’assurer du fonctionnement adéquat du volet barométrique du tuyau à fumée.

Pour les appareils à gaz naturel ou au propane, il faut:

-s’assurer d’obtenir une pression adéquate de l’alimentation principale en gaz et au régulateur de l’appareil;

-vérifier le fonctionnement des contrôles de sécurité et du système d’allumage;

-procéder à une analyse en combustion du système de chauffage.

Voilà, c’est tout. Reste que, en dehors de l’assurance que votre système ne vous faussera pas compagnie l’hive prochain, l’examen de toutes ses parties vous permet de diminuer la facture énergétique. Un système en bon état de fonctionnement, peu importe lequel, est un système qui consomme moins.

En guise de prévention, la CMMTQ vous recommande de vous doter d’un détecteur de monoxyde de carbone. On ne sait jamais : un gaz peut se propager sournoisement dans votre maison à la suite d’un bris mécanique.

Si vous voulez un entrepreneur spécialisé, la CMMTQ vous prescrit de vérifier auprès du site www.cmmtq.org ou www.rbq.gouv.qc.ca pour savoir si le professionnel possède la licence nécessaire.

La Corporation des maîtres mécaniciens en tuyauterie du Québec regroupe des experts en matière de plomberie et de chauffage.

Info :  514 382-2668 ou 1 800 465-2668 ou cmmtq@cmmtq.org

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone