Le marché de la revente prend du volume

Janvier a été un bon mois concernant les ventes résidentielles. C’est dumoins la conclusion de l’Association canadienne de l’immeuble (ACI). On peutlire dans le rapport :

« Lesventes désaisonnalisées réalisées à l’échelle nationale en janvier cette annéeétaient en hausse de 4,5 %, par rapport au mois précédent, de manière àatteindre un niveau inégalé depuis avril 2010. En janvier, les ventesdésaisonnalisées ont accusé des gains mensuels dans plus de la moitié desmarchés locaux canadiens, notamment à Vancouver et Toronto. Les ventes se sontaméliorées de façon constante au pays depuis l’été dernier, de sorte qu’ellessont maintenant 25 % plus élevées que le niveau plancher enregistré en juillet2010. »

Selon l’ACI, le resserrement des règlements hypothécaires annoncé pour marsest le facteur principal. À Toronto surtout!

« Il faudra un certain temps avant deconnaître les effets à long terme que les nouveaux règlements hypothécairesauront sur le marché de l’habitation », fait savoir le président de l’ACI,Georges Pahud. « Par conséquent, nous ne proposons pas d’autres mesures, tantque nous ne saurons pas l’incidence que ces derniers auront sur le marché. Dansl’intervalle, si l’histoire se répète, il est possible que, tout comme l’andernier, le marché s’active davantage à mesure que nous approcherons de la dated’entrée en vigueur des règlements hypothécaires, notamment dans les marchéscanadiens les plus dispendieux. Cela étant dit, il arrive que les tendances dumarché résidentiel local divergent de celles du marché national. Ainsi, nousrecommandons aux acheteurs et propriétaires-vendeurs de consulter un courtierimmobilier de leur localité afin de bien comprendre le comportement du marchédans leur région. »

Les ventes réelles (non désaisonnalisées) ont accusé un recul de 6,6 % aupays en janvier 2010, la plus faible baisse d’une année sur l’autre depuis mai2010.

« Les nouvelles inscriptions réelles (non désaisonnalisées) sur lesystème MLS® au Canada présentent normalement la plus importante hausse d’unmois à l’autre en janvier. Le mois de janvier 2011 n’a pas fait exception à larègle puisque, pour la première fois depuis 2007,  les nouvellesinscriptions ont plus que doublé en janvier, comparativement au mois précédent.Par conséquent, les nouvelles inscriptions désaisonnalisées ont augmenté de 3,9% par rapport au mois de décembre, soit le gain mensuel le plus importantdepuis mars 2010 » lit-on dans le communiqué.

Le rapport ventes-nouvelles inscriptions, un indice de l’équilibre du marché,se situait à 55,7 % au pays en janvier 2011.

Quant au nombre de mois d’inventaire désaisonnalisé, il était à  5,5 mois à la fin de janvier, le nombre le plusbas depuis mars 2010.

Le prix moyen des résidences vendues s’établissait à 343 675 $, une haussede 4,5 % par rapport à janvier 2010.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone