Le Japon livré à votre porte

Le sushi, le saké, les geishas, le kimono, les samouraïs, le bonsaï! « Mon rêve? Voir le Japon, m’avait répondu un jour une collègue de travail. Mais je sais bien que c’est impossible! C’est hors de mes moyens!»

Nicole ne faisait pas juste allusion au coût du billet et à celui des chambres d’hôtel. Le niveau de vie au Japon est l’un des plus élevés au monde. On dit que vivre là-bas, ça coûte les yeux de la tête. Il y a donc des milliers de Nicole dans le monde qui aimeraient bien humer l’air du Japon avant de mourir, mais qui soupirent en se disant : « Tant pis! »

Un architecte japonais a entendu les soupirs des milliers de Nicole dans le monde. Il a décidé de livrer le Japon, ficelé dans une boîte, aux portes de chacune d’entre elles.

Je caricature, mais à peine.

Asao Sakamoto a fabriqué une chambre dans laquelle Nicole peut s’installer, chez elle à Mascouche, et se laisser imprégner par la culture japonaise. Le « Hako-ie » est une boîte munie de portes coulissantes qui se monte et se démonte sans clou ni vis. Suffit d’un marteau pour emboîter les parties les unes dans les autres et le tour est joué. Les matériaux utilisés pour la fabrication varient d’un prototype à l’autre en fonction de la température du pays où le « Hako-ie » est expédié. Les panneaux de cèdre seraient le matériau de base.   

Le « Hako-ie » renferme les principales caractéristiques d’une chambre japonaise : une véranda en bois, un petit autel servant à accueillir un arrangement floral ou une œuvre d’art qu’on appelle « tokonoma », et un revêtement de sol appelé « tatami » que l’on retrouve dans la majorité des maisons et temples japonais. Les adeptes d’arts martiaux du monde entier s’entraînent sur des tatamis.

Le « Hako-ie » a valu à son auteur un prix prestigieux, le International Good Design Gold Award.

Si Nicole commande l’une de ses chambres chez elle, elle pourra inviter des amis à une cérémonie du thé, monter un arrangement floral purement japonais qu’on appelle « Ikebana », ou tout simplement se mettre un kimono sur le dos et lire un roman de Yukio Mishima.

Je me demande si un premier colis a déjà été livré au Québec. Le Japon s’est-il installé à Gaspé, à Victoriaville, à Chicoutimi, à Valleyfield? Et je me demande combien d’entre vous rêvent d’un design japonais à domicile?

Source: http://www.eyes-japan.co.jp/  http://inventorspot.com/articles/japanese_home_within_home_hakoie_21727

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone