Le Code canadien de l’électricité se branche

Devant la poussée fulgurante du progrès technologique des dernières années, le Code canadien de l’électricité (CCE) n’avait pas le choix. Il devait s’adapter.
L’édition 2012 du Code est maintenant disponible. Il s’agit de la refonte la plus exhaustive à ce jour, dit-on, avec 180 mises à jour et révisions.

Source : iStockPhoto

Pensez-y! Énergies renouvelables, installations photovoltaïques solaires, bornes de recharge à domicile pour véhicules électriques (dans les abris d’autos ou garages résidentiels), turbines éoliennes, piles à combustible, ce ne sont pas les innovations qui manquent dans le monde de la technologie à usage quotidien.

Tout ça dans un contexte de changements climatiques. La sécurité reliée à l’électricité devait s’ajuster car de nouveaux dangers guettent ceux et celles qui s’aventurent dans les travaux électriques.

« La sécurité en électricité touche les Canadiens tous les jours, voire toutes les minutes. Les améliorations en matière de durabilité et de sécurité que propose le Code canadien de l’électricité 2012 de la CSA auront, sans conteste, des répercussions positives sur les prochaines générations», lit-on dans le communiqué de presse diffusé par l’organisme Normes CSA.

Le nouveau Code aborde même les systèmes de production d’énergie hydrolienne, qui convertissent le courant de marée ou le courant océanique en énergie, ainsi que les microsystèmes hydroélectriques, ces fameuses centrales minuscules qui convertissent l’énergie des ruisseaux en électricité utilisable.

Bien entendu, le Code traite des prises de courant inviolables, aujourd’hui obligatoires dans les services de garde. S’ajoute la sécurité entourant les portes de garage résidentiel, les jeux d’eau, l’obligation d’installer des prises de courant sur les toits pour les immeubles commerciaux et industriels, les prises extérieures des résidences et bien d’autres domaines.
Jusqu’à 800 personnes subissent un accident de travail d’origine électrique par année au pays, rapporte l’ Association des commissions des accidents du travail du Canada.

On peut acheter le Code en ligne (en anglais), ou en composant le numéro sans frais 1-800-463-6727 ou en envoyant un courriel à sales@csa.ca.

Un carrefour virtuel interactif consacré au réseautage social est aussi accessible en ligne (en anglais).

(Source CNW)

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone