Le charme de la pergola

J’irai en Provence un jour. Pour la lavande, pour les prés et les collines, pour les pergolas. Je ne sais pas s’il y a vraiment des pergolas en Provence remarquez, mais le contraire serait impossible. Je présume qu’il y a des pergolas en Provence comme il y en a partout autour de la Méditerranée. Vous savez, ces constructions à claire-voie sur lesquelles grimpent les plantes jusqu’à former un abri face au soleil ?

Rien à voir avec un gazebo qui ne remplit qu’une fonction pratique.

Comme la Provence, la pergola respire la joie de vivre, le soleil à volonté, l’échange entre amis et le partage d’un bon vin sous un treillis végétal s’agrippant à des poutres et à des colonnes, ou encore entre des jardinières qui se balancent doucement au vent.

Le propriétaire intelligent saura fixer l’emplacement de la pergola suivant les quatre points cardinaux afin de jouer avec l’ombre et la lumière du soleil et de s’assurer un confort aux heures voulues.

Il saura déterminer s’il veut passer directement de la maison à la pergola ou, au contraire, ériger la pergola au fond du jardin. La veut-il ronde, carrée, triangulaire, rectangulaire?

Il saura décider à quoi servira la pergola avant de procéder à l’achat ou à la construction. Veut-il un simple coin pour se détendre ou un véritable salon extérieur, voire une cuisine?

Les matériaux disponibles sont multiples. Si le bois et le fer forgé distillent un parfum romantique, y compris le bambou, l’aluminium et le PVC  restent des choix intéressants.

Un bricoleur du dimanche peut construire sa propre pergola moyennant un minimum de planification et de patience. D’autant plus qu’on peut facilement trouver des plans sur Internet.

À noter que les pergolas les plus solides ont les pieds coulés dans le béton.

Sinon, des pergolas se vendent sous forme de kit à monter mais faudra payer. Tout est une question de budget.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone