iStock

Le bonheur est bleu

Le bleu serait la couleur de la sérénité. Ses admirateurs le défendent avec ardeur. Aucune comparaison ne tient à leurs yeux. Le jaune? Trop délavant, manque de punch. Le blanc? Nul dans le sens de néant, aucun relief. Le vert? On se croirait malade ou déprimé. Et puis, disent-ils, quoi de plus pur et de plus beau qu’un ciel de mai.

Le bleu est pour eux la couleur de l’amour, mais un amour serein. Le rouge? Trop intense, trop agressif, trop envahissant. Le bleu, lui, est un long bonheur tranquille. Il serait d’ailleurs la couleur la plus répandue dans les maisons québécoises, titre que le blanc doit certainement lui ravir à l’occasion.

iStock
iStock

Cette année encore, le bleu frappe fort. On voit sa teinte acqua vintage partout: grandes surfaces, mobilier, tapis, literie, rideaux, vaisselle, napperon, coussin, boîte de rangement, étagère. C’est un bleu cendré qui reflète la douceur. Nous l’avons vu couvrir à la fois le sol et les murs, les portes et les cadres des fenêtres. Tout était d’un bleu vaporeux d’un bout à l’autre.

Ce bleu saveur vintage se fait souvent accompagner par le bois naturel ou le blanc, peu importe la pièce: salle de bain, cuisine, chambres à coucher, salle de séjour. Le noir et le gris accentuent ce bleu vintage à l’occasion. L’effet est fort décoratif.

Avec le bleu ciel marié au blanc, on se croirait sur une île grecque. Tiens, les notions de bonheur et de tranquillité qui reviennent : le ciel, la mer, le bleu et le blanc de la Grèce.

iStock
iStock

Plus criard, le bleu royal se répand dans l’ameublement et le tissu. À son contact, le blanc devient plus blanc, presque éclatant. C’est la beauté du contraste.

À l’inverse, le bleu nuit et le bleu marine, discrets de nature, se montrent fort utiles dans un décor feutré, quoique mélangées à l’orange, ces deux teintes de bleu se laissent tenter par une escapade au pays des couleurs flamboyantes.  Ces deux teintes de bleu sombre, surtout elles sont patinées à la façon scandinave, se fondent merveilleusement bien dans un décor ocre et brun, ou encore blanc et crème. Bref, tout paysage décoratif qui réclame de la douceur.

iStock
iStock

Vu dans un appartement de Paris: un sol bleu sombre sur lequel s’allonge une table cuivrée. Le plafond est moitié ocre moitié argent. Le look étonne.

iStock
iStock

Un blanc bleuté associé au bleu acier a tout pour plaire aux passionnés du style industriel dans la mesure où le métal fait partie du tableau.

À l’autre bout du spectre, le romantisme trouve chemin à travers le bleu lavande tandis que le bleu de mer fait chanter les décors bord de mer.

Reste que la sérénité est une affaire personnelle. Pour plusieurs d’entre vous, elle se vit dans le blanc, le jaune, le gris ou les teintes de terre. L’important, c’est de vivre pleinement et sereinement.

Photos : istock.com

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone