L’art de décorer avec des livres

Il y a la bibliothèque en tant que pièce en soi. Il y a la bibliothèque en tant que meuble pratique ou de prestige. Et il y a les livres qui sont davantage qu’un simple accessoire décoratif. Organisés avec goût, ils peuvent étonner plus d’un visiteur, peu importe la pièce.

iStockphoto
iStockphoto

Les livres s’adaptent à tous les styles, du rustique au contemporain en passant par le lounge. Ils peuvent aussi générer la vertu décorative recherchée: élégance classique, chaleur et intimité, déco ludique, désordre et anarchie. Le rôle du livre dans la décoration est sous-estimé.

Les livres s’accordent avec tous les matériaux: verre, bois, bambou, vinyle, marbre. Mobiles, ils peuvent se déposer n’importe où en permanence: au bout d’une table, sur un fauteuil, sur un manteau de cheminée, sur une table de chevet, près de la baignoire et même sur le sol si on les dispose en colonne.

Des bouquins anciens aux reliures sombres et vieillottes accentuent l’allure champêtre d’une pièce. Ils s’emmitouflent  dans la chaleur du bois, dans les couleurs chaudes d’un rideau ou d’un papier peint et dans l’atmosphère d’un cottage anglais. Ils génèrent de la douceur.

À l’inverse, ils peuvent se montrer turbulents en créant un choc décoratif du point de vue de la couleur. Imaginez une pièce d’un blanc pur et omniprésent avec un regroupement de livres dont la couleur dominante tourne autour du rouge, du violet ou du noir. Nouvelle tendance : les gens recouvrent tous leurs livres avec du papier de couleur.

Une idée: pourquoi ne pas creuser plusieurs niches le long d’un mur destinées à accueillir des livres? Disposées à la verticale ou à l’horizontale, en escalier ou en losange, les niches abriteraient une collection d’une couleur différente. Le truc est de créer une harmonie dans chaque niche: couleurs de même ton, sujets identiques, livres neufs ou usagers.

iStockphoto
iStockphoto

Avez-vous déjà vu une grande fenêtre encadrée de livres, au-dessus et sur les côtés? C’est très agréable à regarder. L’effet est aussi spectaculaire qu’autour d’une porte. D’ailleurs, comme en témoigne une photo de Ralf Roletschek sur Wikipedia une bibliothèque allemande s’en sert comme cloison entre les pièces. À échelle réduite, le concept peut très bien s’appliquer dans une résidence privée.

La même photo nous montre une deuxième possibilité. Celle de découper la bibliothèque pour faire place à un meuble ou œuvre d’art que vous voulez mettre en valeur: sofa, fauteuil, sculpture, tableau, jeu de photos en noir et blanc. Ici encore, vous pouvez jouer avec le contraste des couleurs. Une bibliothèque sombre fera ressortir le canapé blanc. Une bibliothèque aux couleurs claires canalisera le regard vers le tableau aux couleurs sombres ou flamboyantes.

iStockphoto
iStockphoto

Un grand livre, magnifique et prestigieux, attire le regard du visiteur s’il est ouvert et incliné, s’offrant à la lecture dès le premier coup d’œil. Surtout s’il baigne dans la lumière d’une lampe.

Disposés à la verticale ou à l’horizontale, les livres trouvent leur place dans une pièce où règne l’obsession de la géométrie. Ils rivalisent avec les rondeurs, les carrés, les losanges.

Nul besoin d’aimer la lecture pour exploiter la puissance décorative des bouquins. Il est tout à fait légitime de miser sur le livre sans pour autant aimer la lecture.

Rien ne bat les images pour stimuler l’imagination. Nous vous recommandons les deux ouvrages suivants.

Références :

  • Decorating with Books, Marie Proeller Hueston, Hearst Books, 2011, 143 pages
  • Vivre parmi les livres, Alan Powers, s’organiser ranger, décorer, éditions Soline, 1999, 144 pages

Photos iStockphoto

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone