L’ardoise comme recouvrement de plancher

  

 

La mésaventure arrivée à fiston, racontée dans le billet précédent « Danger! », ne doit pas vous détourner de l’ardoise comme matériau de recouvrement de plancher. Une fois posée, cette pierre tendre et feuilletée a un look vraiment spécial. Certains l’appellent « la petite sœur du marbre ».

Malgré les protestations de son entourage, y compris les ouvriers qui n’étaient pas chaud à l’idée, mon ex exigeait de l’ardoise pour le plancher de sa cuisine et elle a tenu son bout. Et je dois dire qu’après avoir lavé 420 plaques (j’ai eu amplement le temps de les observer de près),  mon ex a raison. C’est beau l’ardoise! Reflets roux sur un bleu sombre, presque noir, teinté de gris. Parfois tirant sur le vert!

Curieux, j’ai fouillé sur Internet et j’ai appris que l’ardoise est une pierre naturelle et non un produit fabriqué. D’où son aspect original. Mon ex voulait à tout prix un revêtement naturel, quelque chose qui rappelle la pierre. Elle ne voulait pas de céramique. Trop léché pour elle, trop parfait. Les gens de son entourage lui répétaient que l’ardoise n’avait pas le fini de la céramique ou d’un prélart. Or, c’est précisément la raison pour laquelle elle y tenait tant! Elle voulait un matériau imparfait.

Faut dire qu’il y a plusieurs types d’ardoise. En France, on utilise le matériau pour recouvrir les toits des maisons car la pierre est inaltérable à l’air et imperméable à l’humidité. Mais l’apparition de matériaux synthétiques a rendu l’ardoise moins populaire. Ensuite, on s’en est servi comme dallage à l’extérieur, les terrasses par exemple. Pas si mal pour un matériau qu’on dit trop fragile pour un recouvrement de plancher!

En Europe, on a poussé l’audace jusqu’à revêtir les murs extérieurs de certains bâtiments avec de l’ardoise. Le look est spécial. À preuve : la photo qui accompagne le texte est une gare de la ville de Wuppertal en Allemagne (photo Wikipedia)

Avec le temps, l’ardoise a fait son entrée à l’intérieur de la maison, surtout pour le plancher de la cuisine et de la salle de bain. Contrairement à la croyance populaire, l’ardoise ne se brise pas aussi facilement qu’on le dit. Et elle possède des vertus antidérapantes.

Deux désavantages : l’ardoise demande à ce que l’on la recouvre d’une couche protectrice tous les trois ou quatre ans. Et puis, vu qu’il s’agit d’une pierre naturelle, elle coûte plus cher que la céramique.

Le meilleur site que j’ai trouvé pour l’ardoise comme matériau de recouvrement de plancher est le micasa.ca

Toujours intéressant, le site Wikipedia se consacre davantage aux vertus de la roche elle-même.

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone