L’aménagement écolo prend racine

 

Comme le cheval de bois dans la cité de Troie, le courant écologique s’est discrètement glissé dans l’univers de l’aménagement intérieur. Qu’on le veuille ou pas, il est là pour rester! L’engouement des artistes pour le design naturel et la demande grandissante des consommateurs le prouvent aisément.  

Matériaux et concepts trempent désormais dans l’écologique. Même les branches d’un arbre sont devenues « branchées ». Au dernier salon du design à Montréal, on a vu une table basse  -ainsi qu’un paravent- dont les pieds et les travers étaient composés de branches d’un cornouiller. On le voit, la tendance se maintient. Tout ce qui compose l’aménagement intérieur se laisse gagner par le règne végétal.

Rien d’étonnant donc à voir les balcons fleuris et les grosses fleurs ornant les tissus se multiplier dans nos chaumières. Même les motifs animaliers refont leur apparition. La nature reprend ses droits.  

Le verre et le métal font une rentrée spectaculaire et côtoient le bois. Comptoirs et îlots en pierre naturelle ou en béton se répandent. La cote de l’artisanat est à la hausse.  

La mode équiterre se fait aussi entendre. C’est pourquoi on voit de plus en plus de meubles composés de matériaux durables ou recyclés se faufiler dans nos maisons.   

Côté éclairage, on veut de la lumière en abondance! Donc, place à la multiplication des fenêtres, aux plafonds lumineux et aux luminaires en éclairage diffus, qu’ils soient en fine porcelaine ou en argile.

On veut des reflets et de la brillance aussi! Miroirs, laque et autres matériaux reflétant la lumière sont les bienvenus.  

Les couleurs chaudes et naturelles prennent toute la place. Nous ne sommes pas surpris de voir le noyer surgir comme bois de prédilection vu son aspect chaleureux. Le plancher de bois olive ou lilas remonte à la surface. Taies d’oreiller et serviettes de couleur grise ou vert tendre flattent le regard. Le noir et le blanc reviennent en courant. Le beige, le corail, le brun, le lavande et surtout le vert avocat se mélangent pour inviter minéraux, végétaux, roches et terre à l’intérieur des murs.

Les plafonds gagnent en hauteur car la nature, c’est aussi les grands espaces ouverts. À la fenestration généreuse se juxtaposent miroirs et accessoires capables d’ajouter de la profondeur aux pièces. On le devine: l’impression de grandeur n’a rien à voir avec la dimension de la maison. Tout se joue dans la décoration et l’aménagement.

Un dernier secret: les courbes donnent aussi l’illusion de la profondeur car elles dégagent de l’espace. Par conséquent, les meubles en rondeur ont retrouvé leur place au soleil!   

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone