La sécurité pour votre chat et votre chien

Qui n’a pas l’image d’un chat qui s’amuse avec une balle de laine ou une ficelle?

Lilicat-CASARAZZI-art-de-vivre
Lilicat.

Notre cœur ne fait-il pas un bond devant un chaton ou un chiot qui déroule un rouleau de papier hygiénique? Combien de fois a-t-on vu un être humain taquiner un chat avec un objet au bout d’une ficelle? Combien de fois votre chien a-t-il mangé votre lunch dans votre sac ou sur le coin du comptoir?

Et qui ne s’est pas retrouvé chez le vétérinaire parce que son animal préféré avait mangé cette même ficelle, ou un bout de laine, ou du plastique?

Selon la Société protectrice canadienne des animaux (SPCA) de la Côte-Nord, cela risque d’être « très dangereux pour le tube digestif de votre chat». Et on peut affirmer sans se tromper que cela doit l’être aussi pour le  chien.

Autres dangers selon la SPCA: les élastiques, les bouchons d’oreille (qui traînent peut-être sur votre table de chevet), les rubans (qui débordent peut-être de votre coffre à couture) et on peut imaginer d’autres mini objets comme des jouets d’enfant.

Je me demande si, comme pour les bébés, on doit tenir chien et chat loin des saucisses de type «Hygrade», des popcorns, des emballages de plastique qui obstruent les voies respiratoires et s’éjectent difficilement.

On sait toutefois, grâce au site anglais Pet Poison Helpline, que les aliments suivants sont dangereux, voire mortels pour les chiens et/ou les chats:

  • les raisins en grappe ou séchés, mangés seuls ou dans des préparations comme des biscuits, des barres tendres, etc.
  • les noyaux de pêches
  • les restes de table et les os
  • le maïs en épi
  • le xylitol, un substitut de sucre naturel dans les aliments cuits, les bonbons, les gommes à mâcher, etc.
  • le chocolat
  • le sel
  • les produits fluorés comme la pâte à dent, le rince-bouche, etc
  • les accessoires fluorescents comme les bracelets et colliers achetés dans les foires

Les effets de la majorité de ces objets sont bien détaillés sur le site.

Votre terrain extérieur est aussi à surveiller. Les produits d’entretien pour la pelouse et les jardins « peuvent être nocifs, voire toxiques, » quand « ti-mine » se lèche les pattes ou mange la pelouse.  La SPCA recommande de laver régulièrement les pattes de votre animal de compagnie et de l’écarter de la pelouse pour un temps.

J’ai appris par la SPCA Côte-Nord que les chats sont friands des saveurs sucrées comme l’antigel. Ce produit toxique doit donc « être bien fermé et hors de la portée de votre chat ». Même chose pour les chiens.

La chaleur peut aussi nuire à votre animal d’après la SPCA. Veuillez à ce qu’il ne reste pas au soleil ou autres endroits trop chaud comme une verrière. Un choc thermique pourrait causer de brusques malaises. Si c’est le cas, il est recommandé de « le transporter dans un endroit frais et ombragé et de le mouiller abondamment avec de l’eau froide en commençant par la tête. » Cela peut lui sauver la vie.

Rappelons que le territoire de nos amis félins et canins doit correspondre au territoire de son propriétaire. Visitez le site de la SPCA CôteNord et lire notre billet de février 2012 à ce sujet: L’être humain et l’animal.

Dans les billets suivants, nous parlerons de la végétation nocive pour vos amis de compagnie et des kits de survie pour vos petits animaux et vous.

Merci à Pet Poison Helpline et SPCA Côte-Nord

 

Photo: Cazarazzi.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone